L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





International

Palestine : Un projet de colonisation sépare les quartiers d’Al Qods


Rédigé par L'Opinion le Mercredi 27 Juillet 2022

Les autorités israéliennes planchent sur un plan de colonisation, de 14.000 logements, qui couperait toute connexion entres les quartiers palestiniens d’Al Qods.



Les médias israéliens ont révélé que les autorités israéliennes avaient approuvé un plan de colonisation visant à couper la connexion géographique entre les quartiers palestiniens de la ville occupée d’Al Qods. Un article du « Times of Israel », fait état qu’un organisme affilié à la municipalité d’Al Qods occupée a présenté, lundi dernier, un plan controversé d’établissement d’un nouveau quartier juif, qui couperait la contiguïté géographique entre les zones palestiniennes d’Al Qods, notant que le plan de la nouvelle colonie est préjudiciable à la solution à deux États.

Il a souligné qu’ « un plan de construction de 14.000 logements dans une zone connue sous le nom de « Canal inférieur », au Nord- Ouest de Bethléem, a été élaboré par le Comité de planification et de construction d’Al Qods et s’étend des deux côtés de la ligne verte. Le quartier relie les colonies juives d’Al Qods, à savoir « Givat Hamatos » et « Har Homa». La même source souligne que « le nouveau quartier de colonies juives coupe la connexion géographique entre les quartiers de Beit Safafa et de Sur Baher, et empêche la communication palestinienne plus large entre Al Qods et Bethléem », expliquant que « la communication entre les zones palestiniennes de Cisjordanie et d’Al Qods est nécessaire pour une solution à deux États » et la création d’un futur État palestinien.

Un autre projet de quartier juif en gestation

Toujours selon le site Internet du « Times of Israel », « Le gouvernement israélien considère les zones de Jérusalem des deux côtés de la Ligne verte comme faisant partie de sa capitale unifiée ». Le maire de Jérusalem Ouest, Moshe Leon, a affirmé que « le projet de «canal inférieur» est nécessaire pour étendre les logements proposés à Jérusalem ». Le site « Times of Israel » a indiqué que « les parties concernées auront désormais 60 jours pour déposer des objections au projet de «canal inférieur», qui seront examinées par un sous-comité, et s’il approuve le plan, il reviendra au Comité de Jérusalem pour approbation finale ».

Lors de la réunion de lundi, le Comité de planification et de construction de Jérusalem a reporté le développement d’un autre nouveau quartier juif à Jérusalem- Est connu sous le nom de « Givat Shaked » pour une période de deux semaines afin de s’assurer qu’il n’aurait aucun impact négatif sur l’environnement. Une source de la municipalité israélienne de Jérusalem, estime que « le plan sera approuvé une fois l’examen terminé, et le quartier de la colonie, qui comprend entre 470 et 750 maisons, sera situé à la limite nord-ouest de Beit Safafa, le long de la Ligne Verte ».

Depuis 1967, pas un seul quartier palestinien construit

Rappelons que le gouvernement israélien en 1995 - qui était dirigé par Yitzhak Rabin, avait précédemment confisqué la terre palestinienne sur laquelle « Givat Shaked » sera construit, ce qui a provoqué une crise internationale, suite à laquelle « le projet a été gelé par Rabin, et n’a été avancé qu’en décembre 2021, lorsque le Comité d’urbanisme a approuvé le quartier dans une phase de planification antérieure ».

L’organisation israélienne Peace Now qui suit de près les projets de colonisations israéliens, a confirmé que « Givat Shaked » sera situé sur la dernière parcelle de terrain restante que le quartier de Beit Safafa peut développer, sachant que le quartier palestinien surpeuplé est assiégé par la colonie de Gilo au sud, un jardin à l’ouest, ou une zone désignée pour une autre colonie juive controversée, et Givat Hamatos à l’est. Conjointement avec la pression de l’occupation pour des projets de colonies juives, « il est difficile pour les Palestiniens d’obtenir des permis de construire à Jérusalem-Est, ce qui a conduit à la construction d’un grand nombre de maisons sans permis ».

Hajit Ofran de l’organisation Peace Now a déclaré que « depuis 1967, pas un seul nouveau quartier n’a été prévu pour les Palestiniens (à Jérusalem- Est), alors que 12 quartiers de colonies ont été établis pour les Juifs, et depuis 1967, le gouvernement a pris l’initiative pour établir et planifier environ 75.000 maisons pour les Israéliens juifs à Jérusalem- Est, contre seulement 600 maisons pour des Palestiniens.


Des colons israéliens investissent Al Aqsa
 
Des colons extrémistes israéliens ont pris d’assaut, mercredi matin, les parvis de la mosquée Al-Aqsa au milieu d’une présence importante de la police israélienne et des forces spéciales lourdement armées, qui ont aussi procédé à des arrestations à Al Qods et en Cisjordanie occupées. Le département des affaires de la mosquée Al- Aqsa a déclaré que « de nombreux éléments de groupes de colons ont pris d’assaut la mosquée Al-Aqsa par la porte Mughrabi (mercredi), sous la protection des forces d’occupation spéciales ».

La même source a confirmé dans une déclaration exclusive à « Arabi 21 », que « les groupes qui ont pris d’assaut Al-Aqsa ont fait des incursions provocantes à l’intérieur de la mosquée Al-Aqsa, en plus d’accomplir des prières et des rituels talmudiques ».

L’administration d’Al-Aqsa a fait aussi état de comportement violent et agressif « des forces israéliennes qui ont maltraité les gardiens de la mosquée Al-Aqsa et les empêchent d’approcher les extrémistes, qui prenaient d’assaut, sur une distance d’environ 50 mètres, afin de leur permettre d’accomplir leurs rituels et prières talmudiques librement ».

Mercredi, les forces d’occupation israéliennes ont aussi lancé une campagne d’arrestations contre un certain nombre de Palestiniens dans des zones distinctes de Cisjordanie et d’Al Qods.
 



Dans la même rubrique :
< >






🔴 Top News










 
Other