L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal


   



International

Palestine : Trois Palestiniens blessés lors d’affrontements avec l’armée israélienne


Rédigé par La rédaction le Dimanche 24 Avril 2022

Au moins trois Palestiniens ont été blessés par balles, samedi, lors d’affrontements avec les forces israéliennes et les colons dans le sud de la Cisjordanie occupée.



Palestine : Trois Palestiniens blessés lors d’affrontements avec l’armée israélienne
Un témoin oculaire dont la voiture a essuyé des tirs israéliens, a déclaré que «des dizaines de colons ont attaqué des Palestiniens à la périphérie de la localité de Sourif, au nord-ouest d’Al Khalil». Le témoin a indiqué que les colons ont attaqué la région de «Khelet Ghannam», au nord-est de la ville, et ont bloqué une rue utilisée par les habitants.

«Des affrontements ont opposé les habitants aux colons sur fond de blocage de la rue. L’armée israélienne est rapidement intervenue aux côtés des colons», a-t-il ajouté.

Une tension palpable prévaut, depuis plusieurs jours, dans la ville d’Al Qods et dans les enceintes de la mosquée al-Aqsa, sur fond d’appels lancés par des colons israéliens et les groupes juifs du « Temple » à envahir la mosquée, concomitamment avec la célébration de la Pâque juive (Pessa’h).

Des drones pour attaquer les fidèles

Vendredi, les forces d’occupation israéliennes ont utilisé des drones pour lancer des grenades lacrymogènes pour la première fois sur la mosquée Al-Aqsa. Les drones israéliens ont lancé une salve de grenades lacrymogènes sur les fidèles de la mosquée Al- Aqsa, provoquant l’étouffement de dizaines d’entre eux. Le Croissant-Rouge palestinien a annoncé que ses équipes ont traité 26 cas d’étouffement, dont 9 enfants, et qu’ils ont été soignés sur le terrain.

L’association a indiqué que le nombre de blessés depuis vendredi matin jusqu’à ce moment a atteint 57, dont 14 ont été transférés pour recevoir des services de traitement dans les hôpitaux. Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires a affirmé dans un rapport, que 167 incidents ont été signalés en Cisjordanie et à Al Qods occupées, depuis début 2022 jusqu’au 4 avril courant.

Au total, 19 Palestiniens ont été blessés, alors que 148 incidents étaient liés à des biens endommagés. Par ailleurs, le secrétaire général Antonio Guterres avait appelé le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le Premier ministre israélien Naftali Bennett pour discuter de la situation explosive à Al Qods occupée, à la suite des violations israéliennes.

Dans deux déclarations publiées après les deux appels, les Nations Unies ont déclaré que António Guterres avait discuté «des efforts pour réduire les tensions, mettre fin aux provocations et aux mesures unilatérales, et rétablir le calme».

Appel pour une enquête sur les violences perpétrées par Israël

António Guterres a réitéré la nécessité de «préserver et respecter le statu quo dans les lieux saints», selon ce qui est indiqué dans les deux déclarations. Vendredi, les Nations Unies ont appelé à une enquête immédiate sur les violences perpétrées par les forces d’occupation contre les Palestiniens à la mosquée Al- Aqsa, a déclaré la porte-parole du Bureau des droits de l’homme de l’ONU, Ravina Shamdasani, lors d’une conférence de presse à Genève.

«De nombreux Palestiniens, dont des personnes âgées, des femmes, des enfants et des journalistes, ont été battus à coups de matraque et ciblés avec des balles en caoutchouc à bout portant, même s’ils ne représentaient aucune menace pour les forces israéliennes», a-t-elle ajouté.

Ravina a aussi souligné que les forces d’occupation avaient arrêté environ 470 Palestiniens, dont 60 enfants, exprimant sa profonde préoccupation face à l’escalade de la violence dans les territoires palestiniens occupés au cours du mois écoulé. La porte-parole du Bureau des droits de l’homme de l’ONU a souligné qu’« une enquête immédiate, impartiale, indépendante et transparente doit être menée sur la violence de la police israélienne, qui a blessé des fidèles à la mosquée Al-Aqsa, et les responsables de la violence doivent être tenus pour responsables ».

 


Pékin pour la « solution à deux États »
 
Lors d’une conférence de presse tenue vendredi 22 avril 2022, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian a souligné que la Chine est profondément préoccupée par la tension persistante à Al Qods, en particulier par celle à la mosquée Al-Aqsa.

« Mes collègues et moi, nous avons exprimé à plusieurs reprises la position de la Chine à ce propos. La Chine s’oppose à toute action unilatérale pour changer le statu quo historique de Jérusalem et condamne toutes les attaques contre les civils. Nous appelons toutes les parties concernées, notamment Israël, à garder le sang-froid et la retenue pour éviter que la situation ne devienne incontrôlable », a-t-il affirmé en réponse à une question d’Aljazeera.

Zhao Lijian a réitéré que la Chine considère qu’il est nécessaire que la communauté internationale s’exprime d’une seule voix sur la situation actuelle. De même qu’il a appelé une fois de plus la communauté internationale, notamment les grandes puissances, à « regarder en face le noeud de la question palestinienne et à favoriser la reprise rapide des pourparlers de paix entre la Palestine et Israël ».

Enfin le porte-parole de la diplomatie chinoise a réaffirmé que Pékin continuera de jouer un rôle constructif dans la mise en oeuvre de la « solution à deux États » et la réalisation de la coexistence pacifique de la Palestine et d’Israël.