Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Monde

Palestine : Netanyahu opte pour la colonisation tous azimuts


le Vendredi 20 Novembre 2020

Netanyahu aurait demandé au président américain Donald Trump son accord pour la construction de milliers de colonies, au nord d’Al Qods occupée.



Palestine : Netanyahu opte pour la colonisation tous azimuts
Une chaîne israélienne a rapporté que Netanyahu avait adressé une demande à l’administration américaine, avant la fin de son mandat en janvier, dans le but d’obtenir l’autorisation immédiate de construire des milliers de logements dans la ville d’Atarot à Al Qods occupée, avant de quitter la Maison Blanche.

Elle a indiqué que «Netanyahu s’entretiendra avec le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo, après son arrivée en Israël, et sa participation à la conférence de presse avec son homologue bahreïni, Abdul Latif Al-Zayani».

La chaîne a souligné que «Netanyahu veut mettre en œuvre cette démarche avant que le démocrate, Joe Biden, n’entre en fonction à la Maison Blanche, le 20 janvier prochain.

Netanyahu avait déclaré lors d’une séance à huis clos que «ce qui n’est pas fait maintenant, ne se produira pas sous la nouvelle administration», s’attendant à ce que Biden refuse la construction en dehors de la Ligne verte.

Rappelons que Tel-Aviv vient de lancer récemment un appel d’offres pour la construction de plus de 1 200 nouvelles unités pour colons israéliens dans la colonie de Givat Hamatos à Al Qods occupée. Des constructions qui couperaient en deux la ville occupée d’Al Qods.

Un projet qui a suscité une salve de condamnations internationales.

Dans une déclaration publiée lundi, Saeed Abu Ail, secrétaire général adjoint de la Ligue arabe pour les affaires palestiniennes et les territoires arabes occupés, a exhorté la communauté internationale à exprimer son rejet catégorique de la décision litigieuse du régime de Tel Aviv.

La France et l’UE condamnent le nouveau plan de colonisation israélien
Par ailleurs, la France a condamné l’annonce israélienne, d’un projet qui va à l’encontre de la légalité internationale.

Le Quai d’Orsay a souligné qu’Israël violait le droit international avec sa politique d’implantation, en plus de compromettre les chances d’une solution à deux États pour mettre fin au conflit israélo-palestinien.

L’UE, pour sa part, dénonce les projets israéliens de construction de nouvelles unités de colons à Jérusalem occupée al-Qods.

Une vingtaine de diplomates européens ont visité lundi un quartier de colonisation de Jérusalem-Est où Israël envisage de construire des logements, ont appelé les autorités à revenir sur ce projet.

«Nous sommes ici pour montrer notre désaccord», a lancé Sven Kühn Von Burgsdorff, représentant de l’Union européenne (UE) à Al Qods, lors de la visite du quartier de Givat Hamatos.

  


Dans la même rubrique :
< >