L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





International

Palestine : Les factions à Gaza appellent au "soulèvement"


Rédigé par L'Opinion Lundi 9 Janvier 2023

Dans un contexte de tension autour de la décision palestinienne de saisir la CIJ pour un avis consultatif sur l'occupation israélienne, les factions palestiniennes de la Bande de Gaza ont appelé, dimanche, au "soulèvement" contre Israël.



"Nous appelons à un soulèvement général contre l'occupation israélienne", a déclaré une coalition de factions nationales et islamiques de Gaza, dans un communiqué commun.

Vendredi, le gouvernement israélien a adopté cinq sanctions contre l'Autorité palestinienne (AP), en représailles à la décision de l'AP de saisir la CIJ pour un avis consultatif sur la nature de l'occupation israélienne.
 
Par ailleurs, Israël a suspendu, dimanche, le laissez-passer VIP du ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad al-Maliki, au titre des sanctions contre l'AP.
 
Dans leur communiqué, les factions palestiniennes ont appelé l'AP, basée à Ramallah, à "changer ses politiques concernant les relations avec l'occupation".
 
Elles ont également souligné l'importance de "la mobilisation du peuple palestinien pour faire face aux graves défis à venir".
 
Le gouvernement israélien n'a fait aucun commentaire sur le communiqué des factions palestiniennes de la Bande de Gaza.

Israël suspend le laissez-passer VIP du MAE palestinien
 
 
Israël a suspendu, dimanche, le laissez-passer VIP du ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad al-Maliki, en réponse à la procédure engagée par les Palestiniens pour avoir saisi la Cour internationale de justice (CIJ) pour un avis consultatif sur l'occupation israélienne longue de plusieurs décennies.
 
Le laissez-passer VIP facilite les déplacements du ministre à l'intérieur et autour de la Cisjordanie occupée.
 
"Au mépris de sa position, les autorités d'occupation ont retiré le laissez-passer VIP du ministre à son retour de Jordanie", a déclaré le ministère palestinien des Affaires étrangères dans un communiqué.
 
Le conseiller politique du ministère des Affaires étrangères palestinien, Ahmed al-Deek, a qualifié la décision israélienne de "violation effrontée" du droit international et des accords signés entre les parties palestinienne et israélienne.
 
"Ces mesures ne nous dissuaderont pas de rallier le soutien politique, diplomatique et juridique dans tous les forums internationaux", a-t-il déclaré.
 
Les autorités israéliennes n'ont fait aucun commentaire sur cette décision.
"Israël doit réaliser qu'il n'est pas totalement libre d'agir contre le peuple palestinien", a déclaré Riyad Al-Maliki à la radio Voix de la Palestine.
 
Le 31 décembre, l'Assemblée générale des Nations Unies a voté en faveur d'une demande palestinienne visant à saisir la CIJ pour un avis consultatif sur la nature de l'occupation israélienne des territoires palestiniens.
 



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 5 Février 2023 - 16:32 USA-Chine : Les ballons de la discorde







🔴 Top News