L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



International

Palestine : La résistance poursuit ses affrontements avec l’armée israélienne


Rédigé par L'Opinion Mercredi 8 Novembre 2023

La résistance palestinienne continue d’affronter les forces d’occupation sur plusieurs fronts dans la bande de Gaza, et les sirènes ne s’arrêtent pas dans les colonies au périmètre de Gaza.



Palestine : La résistance poursuit ses affrontements avec l’armée israélienne
La résistance palestinienne est engagée dans de violents affrontements à l'est du camp d'Al-Maghazi, au centre de la bande de Gaza, et près du camp d'Al-Shati, au nord-ouest de la bande, avec les forces d'occupation israéliennes qui tentent de pénétrer dans Gaza.

Le correspondant d'Al-Mayadeen à Gaza a rapporté que la résistance affronte l'occupation sur l'axe Tal al-Hawa et prend le contrôle des tirs de la rue Abra avec une force de frappe et se cache pour l'ennemi, soulignant que la résistance affronte également l'occupation sur le côté de l'axe sud-est de Gaza pour stopper son avancée.

Le bras armé de Hamas, les Brigades Al-Qassam, a annoncé la destruction de 6 véhicules israéliens, dont deux chars avec des obus « Al-Yassin 105 », au sud-ouest de la ville de Gaza avec deux obus « Al-Yassin 105 ».

Les brigades ont neutralisé un autre un char israélien, qui a pris feu, dans la zone des Sultans, au nord-ouest de Beit Lahia, toujours avec des obus « al yassine 105 ».

De leur côté, les Brigades Al-Qods ont annoncé avoir ciblé plusieurs véhicules blindés israéliens dans l'axe ouest de Gaza avec des obus et des explosifs, confirmant la destruction de l'un des véhicules et la présence de victimes confirmées parmi les rangs de l'occupation.

Les Brigades Al-Qods ont également annoncé que les colonies d'« Olamim » et de « Kfar Azza » avaient été la cible d'une intense attaque de missiles.

La radio militaire israélienne a rapporté, pour sa part, qu'un obus de mortier avait été tiré sur les forces israéliennes déployées à proximité de la colonie de Kissufim.

Les médias israéliens ont également indiqué que des sirènes retentissaient dans les colonies du périmètre de Gaza.

Plus tôt dans la journée, l'armée d'occupation israélienne a annoncé qu'un soldat israélien avait été tué et trois autres grièvement blessés lors de combats avec des factions palestiniennes dans le nord de la bande de Gaza.
 
Affrontements entre l’occupant et la résistance en Cisjordanie
 
Par ailleurs et en Cisjordanie occupé, des affrontements ont éclaté entre les combattants de la résistance et les forces d'occupation lors de leur prise de la région de Silat al-Dahr, au sud de Jénine, où la résistance fait face aux attaques israéliennes à Silat Al-Dahr avec des engins explosifs et des armes à feu.

Les forces d'occupation israéliennes, en grand nombre, ont aussi pris d'assaut, mercredi matin, le camp de Shuafat à Jérusalem occupée et ont amené des renforts pour soutenir leurs forces lors de leur prise d'assaut du camp, tandis que ses entrées étaient complètement fermées et que la circulation y était interdite.

Un journaliste a confirmé que le camp était complètement assiégé après que les forces d'occupation ont pris d'assaut la ville voisine d'Anata.

L'opération d'assaut s'est accompagnée d'attaques contre des élèves et des citoyens.

Mardi, les forces d'occupation ont pris d'assaut le camp de Shuafat et ont lancé une campagne d'arrestation massive dans le camp.

Les forces d'occupation israéliennes ont également pris d'assaut le camp d'Abu Dis, à l'est de Jérusalem occupée.

Le média Al-Mayadeen a rapporté que les forces israéliennes ont fait sauter la maison de la famille du prisonnier, Muhammad Zalbani, un mineur de13 ans, dans le camp de Shuafat, à l'est de Jérusalem occupée.

L’adolescent est accusé d'avoir mené une attaque à l'arme blanche qui a eu lieu au poste de contrôle du camp de réfugiés de Shuafat en février dernier, qui a entraîné la mort d'un soldat abattu par l'un de ses collègues.

Les incursions à Jérusalem et en Cisjordanie surviennent au moment où l'agression israélienne contre la bande de Gaza est entrée dans son 33ème jour, intensifiant ses bombardements dans toutes les zones, ciblant toutes les installations sans distinction, et son agression contre tous les éléments de première nécessité, en plus des tentatives répétées de ses forces ces derniers jours d'infiltrer la bande de Gaza.

"Le peuple palestinien n'est pas jetable"

La députée américaine Rashida Tlaib a donné libre cours à son émotion, mardi, lors de son intervention à la Chambre des représentants, dans le cadre d'un débat sur une résolution visant à la censurer.

Face à la deuxième résolution visant à la censurer pour avoir critiqué Israël, Rashida Tlaib, seule représentante américaine d'origine palestinienne au Congrès, a tenu à rappeler aux hôtes du capitole et au-delà, l'humanité du peuple palestinien.

"Je ne peux pas croire qu'il faille le dire, mais le peuple palestinien n'est pas jetable", a déclaré la représentante du Michigan, soulignant que les Palestiniens sont "des êtres humains comme les autres".

"S'exprimer pour sauver des vies - quelle que soit la foi, quelle que soit l'ethnie - ne devrait pas être sujet à controverse dans cette chambre. Les cris des enfants palestiniens et israéliens résonnent de la même façon à mes oreilles. Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi les cris des enfants palestiniens vous semblent à vous tous différents. Nous ne pouvons pas perdre notre humanité", a-t-elle ajouté.

Tlaib a publié, samedi dernier, une déclaration déplorant la perte d’Israéliens dans l’attaque du Hamas tout en appelant également Israël à mettre fin à son apartheid. « Je pleure les vies palestiniennes et israéliennes perdues hier, aujourd’hui et chaque jour », a-t-elle déclaré.

« La voie vers l’avenir doit inclure la levée du blocus, la fin de l’occupation et le démantèlement du système d’apartheid qui crée des conditions étouffantes et déshumanisantes pouvant conduire à la résistance. Le fait de ne pas reconnaître la réalité violente du siège, de l’occupation et de l’apartheid ne rend personne plus en sécurité. Aucune personne, aucun enfant, où que ce soit, ne devrait avoir à souffrir ou à vivre dans la peur de la violence », a-t-elle poursuivi.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Juillet 2024 - 17:51 Palestine : Hamas arrête les négociations







🔴 Top News