L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



International

Palestine : Hausse des opérations de la résistance, attaque des colons contre des cités palestiniennes


Rédigé par L'Opinion Mercredi 21 Juin 2023

Nouvel engrenage de violence en Cisjordanie occupée. Deux opérations palestiniennes font quatre morts, alors que des colons israéliens ont attaqué plusieurs villages de Palestiniens et incendié plusieurs oliveraies.



Une opération de la résistance menée par deux Palestiniens a fait quatre morts mardi après-midi en Cisjordanie occupée, où treize personnes au total ont été tuées en deux jours de violences.

L'attaque a eu lieu près d'une station essence à proximité de la colonie israélienne d'Eli, entre Ramallah et Naplouse, dans le nord de ce territoire occupé par Israël depuis 1967.
Les deux assaillants ont été tués après avoir abattu deux habitants d'Eli ainsi qu'un jeune homme habitant dans le centre d'Israël. L'identité du quatrième mort n'est pas encore connue.

Mercredi, un poste militaire a été visé par des coups de feu depuis un véhicule près du carrefour d'Ofra, dans la région de Binyamin en Cisjordanie occupée. Les forces israéliennes qui se trouvaient sur les lieux ont riposté par des tirs. Aucun blessé n'est à déplorer.
Lundi, un Palestinien avait été tué par des tirs de soldats israéliens près de Bethléem, dans le sud de la Cisjordanie, après une agression militaire israélien dans le camp de réfugiés de Jénine (nord) au cours duquel six Palestiniens, dont un combattant du Jihad islamique avaient été tués.
 
Les oliviers en feu
 
A Huwara, près de Naplouse, une centaine de colons juifs ont attaqué mardi soir les habitants et mis le feu à des terrains agricoles, selon le maire de cette ville palestinienne et un habitant joints par l'AFP au téléphone, semblant répéter ainsi le scénario d'une expédition punitive menée en février après une attaque palestinienne qui avait coûté la vie à deux Israéliens dans la zone.

Sur place, un journaliste de l'AFP a vu des oliveraies en feu. Plusieurs dizaines de personnes ont été blessées, selon le Croissant-Rouge palestinien.

D'autres attaques de colons ont été signalées dans la soirée, à Al-Lubban al-Sharqiya, près d'Eli, et à Beit Furik, autre localité du nord de la Cisjordanie.

Les attaques de colons se sont poursuivies, mercredi, contre les Palestiniens et leurs biens, dans de nombreuses villes et villages, à la suite de l'attaque par balles contre des colons, qui a entraîné la mort de quatre d'entre eux en réponse à la prise de Jénine par l'occupation et le martyre de sept Palestiniens.

Mercredi à l'aube, des colons ont incendié plusieurs véhicules palestiniens et attaqué des magasins dans le village d'Al-Laban Al-Gharbi, au nord-ouest de Ramallah.

Des affrontements ont éclaté entre les citoyens et les colons qui ont fui vers la colonie "Beit Aryeh", qui est construite sur les terres d'Al-Luban Al-Gharbi.

Les colons, sous la protection des forces d'occupation israéliennes, ont fermé hier toutes les entrées des villages et des villes du gouvernorat de Salfit et ont attaqué les véhicules et les maisons des citoyens.
 
Des dizaines de blessés
 
Par ailleurs, 34 Palestiniens ont été blessés,  suite des attaques de colons dans la zone s'étendant de Turmusaya, à l'est de Ramallah, à Deir Sharaf, à l'ouest de Naplouse, tard mardi soir et tôt mercredi.

Selon le responsable du dossier des implantations dans le nord de la Cisjordanie, Ghassan Daghlas, rapporté par l'agence de presse palestinienne, WAFA, les attaques des colons ont blessé 34 citoyens avec des balles réelles et des balles de caoutchouc, tandis que  d’autres ont été asphyxiés par les gaz lacrymogènes.

Il a expliqué que les colons avaient lancé des attaques contre les villages et les villes de Turmusaya, Beit Furik, Awarta, Hawara, Al-Laban Al-Sharqiya, Al-Sawiya, Za'tara, Yasouf et Deir Sharaf, notant que les colons avaient incendié de vastes zones agricoles, des lave-autos et une laverie à l'entrée d'Al-Laban Al-Sharqiya.

La mort d'une enfant alourdit le bilan de Jénine

Le ministère palestinien de la Santé a annoncé le décès de la jeune fille de 15 ans, Sadeel Ghassan Naghniyeh Turkman, des suites de blessures qu'elle a subies à la tête lors de la récente agression israélienne contre Jénine et son camp il y a quelques jours.

Ce décès porte le nombre de martyrs de l'agression israélienne à sept morts, dont deux enfants, tandis que 91 autres ont été blessés, dont 18 cas entre graves et critiques.
Avec la mort de l'enfant, Naghniyeh, le nombre de martyrs abattus par l'occupation et les colons israéliens depuis le début de cette année est passé à 174, dont 30 enfants.

Dans le même contexte, d'importantes forces de l'armée d'occupation ont pris d'assaut, mercredi, la ville d'Orif, au sud de Naplouse, et ont attaqué deux maisons et pris leurs mesures en vue de leur démolition.

Le chef du conseil du village d'Orif, Eid al-Hamim Shehadeh, a déclaré que les forces d'occupation ont pris d'assaut la ville, perquisitionné plusieurs maisons et arrêté un certain nombre de Palestiniens, et que l'opération se poursuivait toujours mercredi.



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Juillet 2024 - 17:51 Palestine : Hamas arrête les négociations







🔴 Top News