L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






International

Palestine / HRW : répression et ségrégation contre les Palestiniens de Lod


Rédigé par La rédaction le Mardi 14 Décembre 2021

HRW accuse les forces israéliennes de pratiquer la discrimination raciale et d’utiliser une force excessive contre les manifestations pacifiques des Palestiniens dans la ville de Lod, située dans les territoires occupés en 1948.



Palestine / HRW : répression et ségrégation contre les Palestiniens de Lod
Human Rights Watch a souligné qu’Israël a traité de manière inégale les violences commises par les Juifs ultranationalistes contre les Palestiniens, et les réponses des hauts responsables israéliens encouragent les réactions discriminatoires, en plus du fait que la police use du principe de deux poids deux mesures envers les Palestiniens.

« Les autorités israéliennes ont réagi aux événements de mai de la ville de Lod en dispersant de force des manifestants pacifiques palestiniens, ont utilisé une rhétorique incendiaire et agi de manière inéquitable lorsque des ultranationalistes ont attaqué des Palestiniens », a déclaré Omar Shakir, directeur pour Israël et la Palestine de Human Rights Watch.

Shakir souligne le fait que l’appareil d’État israélien accorde des privilèges aux Juifs israéliens au détriment des Palestiniens, où qu’ils se trouvent et quel que soit leur statut juridique. L’organisation a souligné que Lod fait face à une influence croissante d’un groupe extrémiste appelé «Gerin Turani», qui cherche à promouvoir le judaïsme dans la région et discrimine les Palestiniens qui s’y trouvent, surtout depuis 2013, après l’élection du maire Yair Revivo du Likoud et sympathisant de «Gerin Turani».

Depuis l’agression sur Gaza, des troubles se sont produits à Lod, les Palestiniens du Lod ont dû subir la violence excessive des forces de l’occupation contre les Palestiniens de la ville, en raison de leur protestation contre les évènements d’Al Qods et de Gaza. HRW a dénoncé le fait que les forces se contentaient d’observer les attaques extrémistes contre les Palestiniens, sans y intervenir.

L’organisation accuse aussi les tribunaux israéliens de traiter le meurtre d’un Palestinien à Lod, différemment d’un juif tué à la même période, et a déclaré que tous les assassins du martyr Musa Hassouna étaient des juifs et qu’ils ont été libérés sous caution moins de 48 heures après son assassinat, malgré l’existence d’un clip vidéo détaillant les circonstances du meurtre, sous prétexte de la légitime défense.

Une discrimination systématique dans tous les aspects de la vie

D’un autre côté, 8 Palestiniens sont toujours détenus depuis des mois, pour avoir prétendument tué Yigal Yehoshua, un juif, bien que les circonstances de sa mort ne soient pas claires. L’organisation a indiqué que des dizaines de juifs ultranationalistes sont entrés armés à Lod le 12 mai, malgré l’annonce des autorités israéliennes, imposant l’état d’urgence et empêchant les non-résidents d’entrer.

Elle a ajouté que les autorités municipales ont hébergé les personnes venant de l’extérieur de la ville, pendant la nuit, dans un sanctionnéebâtiment qu’elles possédaient près d’un cimetière palestinien. Ces groupes ont lancé des pierres la nuit sur des maisons et des magasins palestiniens et sur la mosquée Omari.

Des vidéos de certains des incidents montrent des policiers stationnés près d’émeutiers juifs lançant des pierres alors que la police ne fait rien. L’organisation a souligné que le nombre d’arrestations lors de l’agression sur Gaza a atteint 2142 et 90% de Palestiniens. 120 d’entre eux étaient de Lod uniquement.

HRW a conclu que les Palestiniens sont confrontés à une discrimination systématique dans de nombreux autres aspects de la vie, y compris le statut juridique, les politiques foncières et l’accès aux ressources et aux services. Cette discrimination systématique reflète la politique générale du gouvernement israélien de favoriser les Juifs par rapport aux Palestiniens.