L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search



International

Palestine : Acharnement israélien sur la Bande de Gaza


Rédigé par L'Opinion Lundi 20 Mai 2024

Des avions de combat et des hélicoptères de l'armée israélienne ont mené d'intenses frappes sur la bande de Gaza lundi avant l'aube, au huitième mois de l’agression israélienne contre l’enclave palestinienne, forçant le déplacement de centaines de milliers de Palestiniens.



L’armée  israélienne a reconnu dimanche que 6 militaires israéliens ont été tués et blessés ces dernières 24 heures dans les combats dans la bande de Gaza. Alors que les médias israéliens indiquent que 9 brigades ont été investies dans l’enclave,  multipliant leurs constats amers selon lesquels le Hamas est toujours aussi « vivant que vibrant » voire même qu’« il a gagné ».

Selon un communiqué de l’armée israélienne, deux officiers ont été tués et 4 autres blessés dans les combats au sud de la bande de Gaza. Les victimes font partie de la Brigade Givati, alors que le 4ème, grièvement blessé, appartient au bataillon 5832 de génie de la région nord.

L’aviation israélienne a mené avant l'aube plusieurs frappes sur les quartiers de Zeitoun et Sabra dans la ville de Gaza, et l'une d'elles a touché une maison, selon des correspondants de l'AFP et des médecins. Des hélicoptères ont bombardé le camp de réfugiés de Jabalia, où les combats se poursuivent après que l'armée a dit que le Hamas avait repris pied.

Dans le centre du petit territoire palestinien surpeuplé, le camp d'Al-Bureij et Deir al-Balah (centre) ont été la cible de raids aériens.
 
La moitié de la population de Gaza "forcée de fuir" à nouveau
 
Dans le sud, une frappe a touché une maison dans le quartier Tal al-Sultan, dans l'ouest de Rafah, faisant trois morts et huit blessés, selon des sources hospitalières. Rafah a été également visée par des tirs de la marine israélienne, ont indiqué des témoins.

Depuis l'ordre d'évacuation de l'armée le 6 mai, à la veille de l'entrée de ses chars dans l'est de Rafah, "environ la moitié de la population de Gaza" forte de 2,4 millions d'habitants, a été "forcée de fuir" à nouveau, a affirmé dimanche Philippe Lazzarini, le patron de l'Unrwa, agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens.

Les déplacés affluent massivement à Khan Younès, une ville en ruines plus au nord, mais "il n'y a absolument aucun endroit sûr dans la bande de Gaza", a-t-il dit.

L'armée a intensifié ses opérations au sol principalement dans l'est de Rafah, adossée à la frontière fermée avec l'Egypte, disant vouloir y réduire les derniers bataillons du Hamas.

Dimanche, le conseiller américain à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, a appelé Benjamin Netanyahu à accompagner les opérations militaires d'une "stratégie politique" pour l'avenir de la bande de Gaza, où le Hamas avait pris le pouvoir en 2007.
 



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 14 Juillet 2024 - 17:51 Palestine : Hamas arrête les négociations







🔴 Top News