Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Pacte de Modernisation du Commerce et l’Investissement : L’ASMEX reçoit l’Ambassadeur de l’UE au Maroc


Rédigé par A.C. le Jeudi 8 Juillet 2021

Lors d’une réunion de travail avec l’ambassadeur de l'UE au Maroc, l’ASMEX a formulé quelques propositions pratiques pour ouvrir la réflexion autour d’une future relation commerciale moderne, efficace et durable.



Dans le cadre du « Pacte de Modernisation du Commerce et l’Investissement » visant à donner un nouvel élan au partenariat Maroc-UE, la Délégation de l’Union Européenne au Maroc mène actuellement des pourparlers avec des acteurs privés marocains pour mieux cerner leurs attentes.

A ce titre, l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX) a reçu mardi 6 juillet, Claudia Wiedey, Ambassadeur de l’Union Européenne au Maroc. Objectif : mieux rapprocher la délégation des attentes et des recommandations des exportateurs marocains et d’enclencher un partenariat efficace et constructif pour l’élaboration d’une politique commerciale ouverte, durable et équilibrée entre le Royaume du Maroc et l’UE.

«Ces pourparlers représentent une occasion intéressante pour partager avec les représentants de l’UE tout le potentiel de l’offre exportable marocaine mais aussi et surtout pour mettre sur la table un certain nombre de propositions concrètes et pratiques formulées par les exportateurs pour rendre cet accord encore plus efficace et plus ouvert sur les enjeux post-covid », a souligné Hassan Sentissi El Idrissi, président de l’ASMEX.

Pour Claudia Wiedey, cette rencontre est le début d’une collaboration prometteuse avec les exportateurs marocains représentés par l’ASMEX pour jeter les bases de la nouvelle stratégie de commerce entre le Maroc et l’UE. « A ce stade, nous avons besoin d’aller au fond des choses et de définir ensemble les points intéressants à développer pour construire une relation commerciale moderne, efficace et durable », a-t-elle déclaré.

Cette importante initiative permettra de relever les défis actuels en matière notamment des changements rapides observés dans le commerce international, qui imposent une prise en compte de nouveaux paradigmes, tels que la recomposition des chaines des valeurs, le développement exponentiel de l’économie numérique et la décarbonation indispensable de l’industrie. Elle intervient également dans un contexte économique et commercial difficile suite à la pandémie du Covid-19 qui a impacté négativement les échanges commerciaux bilatéraux.

Dans un tel contexte, Aziz Mantrach, Vice- président de l’ASMEX précise que « l’UE est un marché important pour le Maroc avec un atout important de proximité mais nous avons besoin de mener ensemble une réelle réflexion pour faire la chasse aux barrières douanières et pour faciliter et fluidifier les procédures pour permettre aux produits marocains de pénétrer d’avantage les marchés des pays européens ».

Les propositions de l'ASMEX

L‘ASMEX a d’ailleurs déjà formulé quelques propositions pour ouvrir la réflexion autour d’une future relation commerciale efficace et durable entre les deux parties. Parmi ces propositions, on cite :

- la reconnaissance mutuelle des différents documents du commerce extérieur entre les deux parties (certificats de contrôle, certificats d’origine…) ;

- utiliser la nouvelle technologie blockchain pour authentifier et partager ces documents ;

- la diversification et le renforcement des moyens de transport maritimes, terrestres et aériens, en augmentant le quota en faveur du pavillon marocain ;

- faire l’accord du transport avec l’union européenne au niveau de Bruxelles au lieu que ça soit au niveau de chaque Etat européen ;

- soutenir et encadrer les entreprises marocaines pour assurer la mise en conformité des biens et services par rapport au marché européen.

« Cette rencontre n’est que le début d’un processus de réflexion commune qui permettra de reconstruire au mieux nos relations commerciales et nos relations de voisinage dans le contexte post- covid », a déclaré Mme Wiedey.

  


Dans la même rubrique :
< >