Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Oujda : la DGSN met en place une nouvelle Brigade Régionale des Artificiers


Rédigé par A.M le Vendredi 28 Mai 2021

Une nouvelle brigade régionale des artificiers d’Oujda, a été instituée par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), lors d'une cérémonie, organisée jeudi.




Une cérémonie organisée à cette occasion en présence notamment du préfet de police d’Oujda, a été marquée par la présentation des différents équipements et matériels de pointe mis à disposition de cette brigade.

Dans une déclaration à la presse, Noufel Ouahabi, officier de police au service central des artificiers, a indiqué que cette cérémonie marque le lancement officiel par la Direction générale de la Sûreté nationale de l’entrée en service de la brigade régionale des artificiers relevant de la préfecture de police d’Oujda.

La mise en place de cette brigade régionale des artificiers intervient après le lancement de celle de Laâyoune et traduit l’intérêt qu’accorde le Directeur général de la DGSN à la région de l’Oriental, a-t-il souligné.

M. Ouahabi a ajouté que cette équipe est dotée de moyens et équipements de haute technologie afin de permettre aux techniciens spécialisés dans ce domaine de s’acquitter de leur mission de manière appropriée et efficace.

La création de cette Brigade, a-t-il poursuivi, s’inscrit dans le cadre du renforcement des services décentralisés de la Sûreté nationale afin de faire face aux différentes menaces présentées par les matières explosives en général, et les engins explosifs et les objets et matériaux suspects en particulier.
Il a également fait remarquer que les techniciens de cette brigade ont bénéficié d’une formation de haute qualité, que ce soit au niveau national ou dans le cadre des opportunités offertes par les canaux de coopération internationale en matière de sécurité.
 
(Avec MAP) 


  


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 27 Novembre 2021 - 19:50 Voici les nouvelles conditions d’accès au Maroc