Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Oujda / INDH : A la rescousse des jeunes porteurs de projets


le Mercredi 10 Mars 2021

Les opportunités offertes et le soutien apporté par l’INDH ont donné une nouvelle impulsion aux projets d’amélioration des revenus et d’inclusion économique des jeunes d’Oujda-Angad.



Oujda / INDH : A la rescousse des jeunes porteurs de projets
Dans le cadre du Programme «Amélioration du revenu et inclusion économique des jeunes» de la troisième phase de l’INDH (2019- 2023), plusieurs jeunes ont bénéficié d’un soutien financier et d’un accompagnement sans faille pour concrétiser leurs idées de projets ou encore pour développer leurs activités.

Ce soutien salutaire apporté aux porteurs de projets traduit l’effort déployé dans le cadre de l’INDH pour contribuer à relever le défi de l’inclusion économique des jeunes par une approche intégrée visant à améliorer l’employabilité des jeunes, créer de la valeur au niveau local et assurer la pérennité des projets.

Le chargé du Programme à la préfecture d’Oujda-Angad, Hamid Hammoucha a fait remarquer que le Comité préfectoral de développement humain (CPDH) avait retenu 13 projets pour l’année 2020, tous portés par des jeunes et couvrant différents secteurs et domaines d’activités.

Le coût de ces projets s’élève à 2.674.852 DH dont un apport de l’INDH de l’ordre de 1.872.427 DH (60%), tandis que la contribution financière des porteurs de projets est de 40%, a-t-il expliqué, mettant l’accent sur l’intérêt accordé à l’inclusion économique et l’employabilité des jeunes, et à l’amélioration de leur situation socio-économique.

Il a rappelé dans ce sens la création en septembre dernier à Oujda d’une plateforme qui se veut un levier essentiel pour orienter les jeunes, développer leurs compétences personnelles et les accompagner afin qu’ils puissent donner vie à leurs idées et les transformer en projets économiques.

Cette structure, constituée de plusieurs espaces, a pour mission principale l’accueil, l’écoute, l’orientation et l’accompagnement des jeunes, a-t-il souligné, ajoutant que la plateforme offre aux jeunes l’accès à l’information et au réseautage des opportunités en matière d’employabilité ainsi que le soutien à l’entreprenariat.

Trois bénéficiaires relevant de la commune d’Oujda, dont leurs projets ont été approuvés par le CPDH, ont salué les efforts déployés par l’INDH dans le cadre de sa troisième phase au profit des jeunes porteurs de projets générateurs de revenus et créateurs d’emplois.

L’appui de taille apporté par l’INDH favorise l’esprit entrepreneurial et encourage le développement de l’autoemploi au niveau, ont-ils poursuivi, mettant en avant l’impact direct de ce soutien financier et technique approprié sur leurs conditions de vie et celles de leurs familles.

L’un des projets soutenus dans le cadre de cette initiative est celui de la coopérative «Hasbia Fashion» qui a bénéficié de l’acquisition de matériels de couture moderne et traditionnelle d’un coût global de 234.000 DH dont 60% financé par l’INDH.

«Cette coopérative féminine, qui a vu le jour en 2018, a réussi à élargir ses activités à la faveur d’un important lot d’équipements modernes acquis avec l’appui de l’INDH», a fait savoir Hasbia Nouari, responsable de la gestion de la coopérative.

Elle a affirmé que l’INDH a ouvert à la coopérative, qui emploie actuellement une vingtaine de filles, de nouvelles perspectives en lui permettant de développer sa production en termes de quantité et de qualité et de conquérir de nouveaux clients.