L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



Actu Maroc

Ouahbi défend les réalisations marocaines à l’ONU


Rédigé par Malak EL ALAMI le Mercredi 9 Novembre 2022

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a présidé la délégation marocaine à l'occasion de l'examen du rapport national au Palais des Nations, dans le cadre de la 4e session de l'examen périodique universel (EPU) (2017-2022) à Genève.



L’exercice en question, a été conduit par le président du Conseil des droits de l'homme, Federico Villegas, avec  la présence de l'ambassadeur, représentant permanent du Maroc à Genève, Omar Zniber. Une occasion pour présenter les efforts fournis par le Maroc en matière de droits de l’Homme.

 

Lors de son intervention, le ministre de la Justice a affirmé que la protection et la promotion des droits humains sont des choix «constants et irréversibles » pour le Royaume, reflétant le renforcement de l’adhésion du Royaume aux mécanismes onusiens des droits de l’Homme.

 

Le ministre a précisé, dans le même sillage, que le Maroc était très engagé quant à la soumission régulière des rapports périodiques, se rapportant essentiellement à la mise en œuvre des conventions internationales, confirmant ainsi son interaction continue avec les mécanismes onusiens des droits de l’Homme.

 

Le Royaume met les bouchées doubles

 

Dans sa politique de promotion des droits de l'homme, Ouahbi a affirmé que le Royaume poursuit ses efforts législatifs et institutionnels en conformité avec la Constitution et les pactes internationaux, soulignant que l'adoption d’une nouvelle loi régissant le Conseil national des droits de l'homme (CNDH) a permis la consolidation de ses compétences et ses missions de prévention et ce, à travers la création de trois mécanismes nationaux.

 

Il s’agit du mécanisme national de prévention de la torture, du mécanisme national de recours pour les enfants victimes de violations de leurs droits et du mécanisme national de protection des droits des personnes en situation de handicap.

 

De plus, Abdellatif Ouahbi a souligné que les réformes structurelles adoptées par le Maroc, visent à ériger en priorité le renforcement de l'état de droit et de la justice, avec ce qui en découle en matière de renforcement de l'indépendance de la justice. Ces avancées s’inscrivent dans le cadre des objectifs édictés par la Charte de la réforme de la justice, a dit le ministre.

 

Dans la même optique, le Royaume a déployé des efforts soutenus pour renforcer le cadre juridique et institutionnel relatif à la protection de la liberté d'opinion et d'expression. Le Maroc a adopté ainsi, une loi sur le droit d'accès à l'information, offrant au Conseil national de la presse (CNP) une large marge de déployer son action, en tant qu'organe d'autorégulation de la profession, sans oublier la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), cette institution constitutionnelle indépendante qui veille au respect des règles d'expression, dans le respect de la pluralité des courants d’idées et d'opinions, a précisé le ministre de la Justice. Les données de terrain sur l’exercice des libertés de manifestation pacifique, de réunion et d'association, confirment ainsi ces constats, ajoute-t-il.

  

Respect des droits de l’Homme

 

En matière de prévention de la torture, les lois adoptées par le Maroc et les projets liés à la révision de son système pénal vont dans ce sens. Le mécanisme national de prévention de la torture au sein du Conseil national des droits de l'homme joue un rôle clé en suivant, de près toutes les violations potentielles se rapportant à cette question.

Dans la même veine, le Royaume continue d’apporter son soutien à l'approfondissement du débat public sur la peine de mort dont l’application au Maroc a été suspendue pendant près de trois décennies, a noté Ouahbi.

 

Gestion de crise

 

S’agissant de la crise sanitaire liée à la propagation de «Covid-19», le ministre a souligné que le Maroc a opté pour «une stratégie proactive et globale axée sur la protection des droits et libertés fondamentaux», en se basant sur «les dimensions sociales et solidaires». Les stratégies en question ont visé spécialement les classes vulnérables. Le Royaume a adopté ainsi une approche de solidarité et de coopération à l’échelle internationale, notamment en matière de sécurisation de l'accès au vaccin.

 









🔴 Top News











 
Other