Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Orlando Pirates-Raja (1-1) : Un nul, un but à l'extérieur et un penalty non sifflé !


Rédigé par A. KITABRI le Dimanche 16 Mai 2021



Orlando heureux de son nul !
 
Orlando Pirates devra s'estimer heureux de l’issue finale. Le Raja aurait pu sortir vainqueur au vu de la deuxième mi-temps complètement et totalement dominé par les Casablancais. Le Raja ne rentre pas bredouille. Un nul et un but marqué à l'extérieur, un avantage à ne pas sous-estimer. Reste à savoir si le retour se jouera au Maroc ou bien s'il sera délocalisé. Cela dépend des autorités du pays. Pour le moment, officiellement, le match est programmé au complexe sportif Mohammed V dimanche 23 mai à partir de 17 heures.
 
Le Raja, sur la liste des victimes de la VAR !
 
Le Raja a eu sa part de l'injustice de l'arbitrage. Il a été privé d'un pénalty juste, évident et indiscutable. S'il y avait la VAR, le penalty aurait été accordé. C'est sûr que l'édition actuelle sera la dernière à se jouer sans la VAR. Deux autres matches de ces quarts ont été entachés par des décisions injustes qui ont influé sur l'issue finale des matches. Le Raja sera sûrement le 3ème club à réagir après le Wydad et El Ahly.
 
Les Pirates, techniques, rapides mais imprécis !
 
En première mi-temps, l'avantage était légèrement sud-africain. Ils ont fait preuve de technicité et de rapidité mais ont été imprécis au niveau de la relance et la finition. Ils ont eu presque une seule opportunité, ils l'ont exploitée. Le Raja, très prudent au début, a pris beaucoup de temps avant de sortir et de quitter sa zone.
 
Arjoune et Hadhoudi responsables !
 
Un long ballon en profondeur dévié malencontreusement par Arjoune, l'avant-centre Bulle a remporté son duel avec Hadhoudi pour placer du pied gauche le ballon loin de la portée de Zniti donnant l'avantage à son équipe (1-0).
 
Le Raja plus fort en deuxième mi-temps
 
En deuxième mi-temps, ils étaient presque inexistants. Le Raja a déroulé, a dominé, a créé, a égalisé et a été privé d'un penalty clair et net. Cette injustice a perturbé et énervé plusieurs rajaouis. El Arjoune n'a pas été loin de l'exclusion. Avec plus de calme et de sérénité, la domination aurait été fructueuse.
 
Malongo, puissance et efficacité !
 
Le Raja est chanceux d'avoir Malongo. L'homme est puissant et décisif. Il l'a montré à plusieurs reprises. A la 58ème minute, son acharnement, son physique et son agressivité, au sens positif du terme, ont été payants. Il a éliminé son vis-à-vis correctement mais puissamment dans un duel s'offrant le ballon et le tir qui n'a laissé aucune chance au gardien sud-africain (1-1).
 
C'est bien en attendant mieux !
 
L'égalisation obtenue, le Raja a poursuivi son pressing, maîtrisant le jeu...  Les changements effectués ont apporté un plus. L'expulsion d'El Arjoune a été évitée et du sang neuf a été insufflé surtout de la part du jeune Habti harceleur, technique et fonceur, de plus, avec un beau pied gauche. Les Sud-africains ont été dangereux sur une seule opportunité, mais Zniti a été infranchissable. Un bon résultat. Le Raja jouera le retour avec l'avantage du but marqué à l'extérieur.
 
 
L