Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Oriental : 1,5 MMDH pour assurer l'approvisionnement en eau


Rédigé par La rédaction (Avec MAP) le Mercredi 12 Janvier 2022

Pour faire face au manque enregistré en eau potable et d’irrigation dans la région de l’Oriental, un programme d’urgence est établi.



Une enveloppe de 1,5 milliard de dirhams (MMDH) a été allouée, au niveau de la région de l’Oriental, dans le cadre d’un programme d’urgence visant à faire face au manque enregistré en eau potable et d’irrigation, afin d’assurer l’approvisionnement de la région en cette denrée vitale.

Les opérations prévues dans ce programme d’urgence, présentées récemment lors de la réunion du conseil d’administration de l’Agence du bassin hydraulique de la Moulouya (ABHM) au titre de 2021, comportent la réalisation de la première tranche des petits barrages et retenues collinaires (11 barrages), l’étude de faisabilité du projet de station de dessalement d’eau de mer à Nador et les travaux de mesure de la profondeur des retenues des barrages de ce bassin.

Le programme prévoit aussi l’exploitation du restant des ressources des barrages pour répondre aux besoins en eau potable, la réalisation des prospections des eaux souterraines pour alimenter notamment Oujda, Taourirt et Guercif et l’exploitation de six forages d’un débit total de 165 l/s pour l’approvisionnement en eau potable de la ville d’Oujda et des zones avoisinantes.

Par ailleurs, il est prévu de procéder, en cas de besoin, à l’utilisation des eaux des stations de pompage pour alimenter les provinces de Nador, Driouch, Berkane et les centres avoisinants, en plus de la réalisation d’un aqueduc sur la rive gauche de la Moulouya pour fournir Nador et Driouch en eau potable à partir du barrage de Mechraâ Hamadi avec un débit de 1.800 l/s.

Un autre aqueduc doit être réalisé sur la rive droite au profit de Berkane, Saidia et Ras El Ma, pour un débit de 820 l/s.

En outre, il sera procédé au traitement de la salinité des eaux souterraines pour fournir des ressources supplémentaires pour Berkane, Nador et Driouch d’un débit global de 350 l/s, en plus de la rénovation de 70 km des conduites d’eau depuis le barrage de Mechraâ Hamadi vers la ville d’Oujda.

A noter que les ressources en eau enregistrées au niveau des barrages du bassin de la Moulouya ont atteint 161 millions m/3 durant la période allant de septembre à novembre 2021, soit un déficit de 40 pc par rapport à la moyenne (269 millions m/3).

Un volume de 48 millions m/3 est concentré au niveau du complexe hydro-électrique Mohammed V-Mechraâ Hamadi et des barrages Hassan II, Oued Za, et Tamalout.


Avec MAP

  


Dans la même rubrique :
< >