L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






Actu Maroc

ONMT / Opérateurs espagnols : Les partenariats pour la relance du tourisme s’enchaînent


Rédigé par Kawtar CHAAT le Mardi 8 Février 2022

Après une série de rencontres avec les professionnels du tourisme, l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) a annoncé, lundi, l’enclenchement de la reprise avec les partenaires espagnols.



ONMT / Opérateurs espagnols : Les partenariats pour la relance du tourisme s’enchaînent
Le Maroc a rouvert ses frontières pour les voyages internationaux à partir du 7 février, après quelques mois de fermeture au milieu de la propagation de la dernière souche Covid-19, Omicron. La décision de lever les restrictions de voyage a été accueillie avec une grande satisfaction par les opérateurs marocains et étrangers, notamment les compagnies aériennes impactées par la fermeture des frontières.

Adel El Fakir, directeur général de l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT), a organisé, la semaine dernière, une série de rencontres avec des professionnels du tourisme et des compagnies aériennes en France dans le cadre des efforts de relance du secteur touristique. Le responsable de l’ONMT a également tenu, jeudi dernier, une réunion avec les opérateurs touristiques de la ville de Londres.

Dans le cadre d’une tournée commerciale et promotionnelle de communication, entamée il y a une semaine sur trois principaux marchés du Maroc (France, Royaume-Uni et Espagne), l’ONMT a organisé des rencontres similaires avec des professionnels espagnols afin de promouvoir sa vision de relance du tourisme au Maroc.

La réouverture de l’espace aérien national a coïncidé avec la fin de la tournée de Adel El Fakir et ses équipes qui sont allées à Madrid pour « mettre au point la reprise avec les principaux prescripteurs de voyage espagnols », indique l’Office dans un communiqué.

Dans ce sillage, El Fakir a souligné qu’il est essentiel pour l’ONMT d’être présent en Espagne auprès de ses partenaires « pour activer une reprise très attendue des deux côtés de la Méditerranée ». Un constat partagé par Hamid Bentahar, président de la Confédération Nationale du Tourisme, qui appelle au développement d’un tourisme durable, en mettant en place « des offres touristiques résilientes et inclusives dans les différentes régions du Royaume ».

Cette visite fait suite à la présence remarquée de l’ONMT à la 42ème édition du Salon international du tourisme de Madrid. Elle intervient également après le déploiement d’une nouvelle Task Force dans la capitale espagnole démontrant l’importance de ce marché dans la stratégie de relance du Maroc en tant que destination.

Avant la pandémie, les dépenses totales des touristes espagnols à l’intérieur du Maroc se sont élevées à 4.1 milliards de dirhams, tandis que la dépense moyenne par nuit et par touriste espagnol a atteint 494 dirhams. A l’heure actuelle, le tourisme marocain est appelé à s’adapter aux nouvelles réalités post Covid-19, et à garder un oeil vigilant sur les marchés promoteurs. 

Fermetures : frein au voyage ou motif de plus ?

Le DG de l’Office a tenu une réunion avec la direction de la compagnie aérienne nationale Iberia. Il est donc prévu de renforcer le partenariat stratégique entre l’ONMT et Iberia à partir de la saison estivale de 2022. Il est prévu de renforcer la promotion du Maroc dans tout le réseau Iberia qui compte plus de 100 destinations européennes et sud-américaines, ce qui conduira à une forte augmentation des connexions vers les villes de Casablanca, Marrakech et Tanger.

Iberia a de son côté annoncé une reprise à 100% de sa ligne Madrid- Tanger, avec 7 fréquences hebdomadaires, et une reprise à 76% de la ligne Madrid-Marrakech, soit 9 fréquences par semaine. Ce n’est qu’une première étape, compte tenu du très fort potentiel de cette ligne en raison de son rôle d’interconnexion avec les liaisons en provenance des Amériques et d’autres pays européens, dont les ressortissants représentaient déjà 35% des passagers à destination de Marrakech lors de la saison estivale 2021.

Certes, la campagne de communication pour promouvoir le Maroc comme destination mondiale promet un protocole sanitaire qui permettra de préserver les acquis en matière de lutte contre la pandémie, toutefois, l’évolution difficilement prévisible de la situation épidémique demeure préoccupante pour les voyageurs potentiels. Depuis la fermeture des frontières nationales en raison de la reprise de la pandémie de Covid-19, des milliers de passagers ont été bloqués, et parmi ces passagers figurent une majorité de touristes.

Si la pandémie et l’incertitude qu’elle engendre restent un frein pour nombre de touristes, la quasi-généralisation du vaccin et la réouverture de nombreuses frontières pourront faire en sorte que ces touristes reprennent progressivement goût aux voyages après deux années marquées par la succession des fermetures et le manque d’activités récréatives.

En tout cas, l’année 2021 a été marquée par la reprise du trafic aérien et a suscité l’espoir des compagnies aériennes. « L’envie de voyage n’a jamais été aussi forte que maintenant », indique M. Bentahar, notant que « les partenaires fidèles du Maroc, notamment les compagnies aériennes, fournissent tous les efforts possibles pour réussir la relance».

Les échanges avec les opérateurs devront ainsi comprendre la réflexion à des mesures pour améliorer la confiance des voyageurs, comprendre et prendre en compte les nouvelles tendances du marché et les moteurs de la demande, ainsi qu’un engagement à établir des secteurs touristiques plus résilients et inclusifs.

Le marketing touristique au coeur du plan de relance

Le marketing digital a élargi la prospection commerciale de plusieurs entreprises de différents secteurs, dont l’industrie du tourisme qui s’est bien montrée à l’affût du digital, notamment en cette période de pandémie. Conscient de la nécessité de miser sur le digital pour se maintenir dans les radars des opérateurs mondiaux, El Fakir a également rencontré les responsables de la Direction Europe du groupe Expédia, un géant mondial de la distribution en ligne des voyages.

L’objectif est d’assurer rapidement une reprise dynamique des ventes en ligne des voyages vers le Maroc et de mettre en place une offre de communication conjointe ainsi qu’une offre commerciale d’environ 440.000 nuitées pour l’été 2022 vers le Maroc, soit une reprise de 80% des objectifs précédemment atteints (été 2019).

Dans le cadre de ce dispositif de marketing digital, le programme de travail de la journée comprenait également une rencontre avec le groupe Logitravel/El Corte Inglés, un important voyagiste en ligne qui se classe 3ème dans la catégorie des voyagistes en ligne en Espagne et 1er au Portugal. « La promotion de la destination Maroc en marketing via la digitalisation permettra sans doute d’accélérer le rythme de la reprise du secteur », déclare Hamid Bentahar.

Via cette tournée, l’ONMT met tout en oeuvre pour préparer la reprise du tourisme entamée depuis plusieurs mois, et adresse un message fort de confiance à ses partenaires commerciaux européens ainsi qu’à l’opinion publique.


Kawtar CHAAT