Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

OMC: Le Maroc réitère son attachement à un système commercial multilatéral équilibré


Rédigé par S.M le Dimanche 31 Octobre 2021

Le Maroc a réitéré, dimanche, son attachement à un système commercial multilatéral équitable et équilibré, tel qu’il est incarné par l’Organisation mondiale du commerce (OMC).



La position du Royaume a été affirmée par le ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour dans une allocution prononcée en son nom par l’ambassadeur représentant permanent du Maroc à Genève, Omar Zniber présentant la déclaration du Royaume lors de la réunion préparatoire ministérielle arabe de la 12e Conférence ministérielle de l’OMC, tenue en mode virtuel.

« Le Royaume du Maroc renouvelle son engagement en faveur d’un système commercial multilatéral juste et équilibré tel qu’incarné par l’OMC et qui soit de nature à assurer une répartition juste des bénéfices du commerce international et à garantir le droit au développement des pays en développement et des pays moins développés », a indiqué M. Mezzour. Le ministre a renouvelé l’engagement du Maroc en faveur de la coordination, de la consultation et de la coopération entre les États arabes membres de l’Organisation afin de faire entendre la voix du Groupe arabe et de réaliser ses intérêts communs.

Il a réaffirmé, en outre, la détermination du Royaume à œuvrer pour faire aboutir les processus d’adhésion d’autres États arabes à l’Organisation.

Le ministre a rappelé, dans ce sens, que le Royaume, qui préside les groupes de travail sur l’adhésion de la République d’Irak et de l’Union des Comores à l’Organisation mondiale du commerce, œuvre d’arrache-pied pour accélérer et faciliter ces deux volets, afin d’obtenir les résultats escomptés le plus rapidement possible.

M. Mezzour a fait observer, par ailleurs, que l’OMC traverse une phase délicate qui exige un travail acharné et un consensus entre ses membres, ainsi que la flexibilité et l’engagement politique nécessaires pour réussir les négociations actuelles, dans la perspective de parvenir à des résultats positifs et pratiques lors de la 12ème Conférence ministérielle.

À cet égard, a-t-il affirmé, le Maroc s’emploie à jouer un rôle constructif visant à rapprocher les points de vue et à parvenir à un consensus sur les points de discorde, tout en veillant à la préservation de la dimension développement dans les futurs accords afin de garantir le droit des pays en développement à promouvoir leurs capacités économiques et commerciales, a-t-il poursuivi.

« La nécessité de coordonner les positions des États arabes »

Il a insisté, à ce propos, sur l’importance et la nécessité de coordonner les positions des États arabes membres de l’Organisation, dans la perspective de la prochaine conférence ministérielle, « afin de préserver les intérêts de notre groupe arabe sur les questions inscrites à l’ordre du jour de la Conférence, en particulier les négociations en cours visant à réduire l’épuisement des ressources halieutiques, ainsi qu’en ce qui concerne le dossier agricole, au regard de l’importance stratégique que revêtent ces questions par rapport à la réalisation de la sécurité alimentaire de nos pays.»

Le ministre a souligné, d’autre part, que tous les pays sont appelés à « faire preuve de souplesse et à œuvrer à l’établissement de consensus pour sortir de l’impasse dans laquelle se trouvent les négociations à tous les niveaux ».

Cette réunion a été sanctionnée par l’adoption d’une déclaration finale dans laquelle les ministres arabes réaffirment leur attachement aux principes et aux objectifs énoncés dans l’Accord de Marrakech instituant l’OMC, et réitèrent leur engagement à renforcer le système commercial multilatéral.

Ils ont fait part de leur détermination à «collaborer pour faire en sorte que la 12è conférence soit couronnée de succès et aboutisse à des résultats significatifs et concrets pour l’ensemble des membres et pour renforcer davantage le rôle de l’OMC dans l’établissement de règles qui favorisent un environnement commercial et d’investissement libre, équitable, stable, inclusif, non discriminatoire, transparent et ouvert ».

Les ministres arabes soulignent, de même, le rôle important que le commerce peut jouer pour faire face aux impacts de la pandémie du Covid-19  pour favoriser une forte reprise de l’économie mondiale.

Ils mettent l’accent également sur l’impératif de renforcer la coopération et la coordination mondiales pour surmonter les conséquences de la pandémie, plaidant pour un accès mondial équitable aux vaccins contre le Covid-19, et exhortant les pays à coopérer dans ce domaine.

Les ministres arabes soulignent, par ailleurs, que les négociations sur les pêches devraient tenir compte des dispositions relatives au traitement spécial et différencié (TSD).

La déclaration souligne de même la nécessité de traiter toutes les questions en suspens dans les négociations sur l’agriculture, en particulier celles qui sont d’une importance cruciale pour les pays en développement et les moins avancés.

Les ministres réaffirment, en outre, le rôle central de la dimension de développement dans le système commercial multilatéral.