Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

NBA: Philly repousse Brooklyn, Doncic et Curry régalent


Rédigé par la rédaction (avec AFP) le Jeudi 15 Avril 2021



Les Sixers, portés par l'indispensable Joel Embiid, ont laborieusement remporté (123-117) leur duel au sommet de la conférence Est, face à des Nets démunis, mercredi en NBA, lors d'une soirée où Luka Doncic et Stephen Curry ont encore fait des miracles.
 
. Philadelphie se fait peur
 
Au vu de leur saison régulière, les deux équipes pourraient bien se disputer une place pour la finale du championnat en juillet. Cette troisième répétition a de nouveau tourné à l'avantage des 76ers, qui mènent désormais deux victoires à une, après avoir assez largement dominé (20 pts d'écart) puis laissé les Nets bis recoller à trois longueurs dans les deux dernières minutes.
Alors qu'il pensait ne pas refouler le parquet du dernier quart-temps, Joel Embiid (39 pts, 9 rbds) est alors revenu jouer les pompiers de service. Un contre et deux lancers francs plus tard, il a assuré l'essentiel pour son équipe, qui avait aussi pu compter sur Tobias Harris (26 pts).
"On a fait une succession d'erreurs en défense, de pertes de balle aussi. On n'était pas aussi concentré que lors des trois premiers quart-temps et demi. Or il le faut, si on veut être compétitif pour le titre", a-t-il soutenu, plutôt mécontent.
En face, les remplaçants ont été héroïques en fin de match avec un "run" de 21-2 infligé à l'adversaire. Le tout sans Kyrie Irving qui avait tenu seul la maison jusque-là (37 pts, 9 passes).
Au classement, Philly garde seul la tête, Brooklyn glissant au 2e rang devant Milwaukee, qui a tranquillement enchaîné avec un deuxième succès d'affilée à Minnesota (130-105).
 
. Attention artistes !
 
Pour ceux qui veulent comprendre l'expression "shoot alléluia": voir le tir en flotteur, entre deux adversaires, sur une jambe, derrière la ligne à trois points, réussi au buzzer par Luka Doncic, synonyme de victoire de Dallas à Memphis (114-113). Ce tir de la dernière chance que seul le talent peut provoquer a fait réagir LeBron James, qui regarde donc les matches de ses concurrents quand il ne joue pas: "WOW WOW WOW!!!!! Luka Doncic tu n'es pas sérieux là!!".
"J'étais presque en train de tomber. C'est un peu chanceux, mais on s'en contentera", a commenté Doncic après ce panier acrobatique.
"La dernière action était stupéfiante. Réaliser ce miracle dans un match comme celui-ci n'arrive pas tous les quatre matins", s'est émerveillé le coach de Dallas Rick Carlisle.
Plus tôt à Oklahoma City, Stephen Curry de son côté était privé de 4e quart-temps par son entraîneur Steve Kerr et peut-être d'un nouveau record NBA pour ce qui est du plus grand nombre de paniers à trois points en un match.
Le meneur des Warriors venait d'en planter 11 en 29 minutes - de quoi alors déjà assurer le succès à Golden State (147-109) - et semblait en mesure d'atteindre la marque de Klay Thompson (14).
Consolation: il est le seul joueur de l'histoire ayant réussi deux fois deux matches consécutifs à au moins dix shoots primés (il en a mis 11, lundi contre Denver). La première date de 2016.
 
. New York contient Zion
 
Intenable (35 pts de moyenne) lors des trois dernières sorties victorieuses des Pelicans, le phénomène Williamson n'a pas démérité contre les Knicks (25 pts, 8 rbds, 7 passes), mais la défense new-yorkaise l'a limité à 1/4 aux shoots et l'a intercepté deux fois dans le dernier quart-temps, pour finir par l'emporter (116-106).
Un 4e succès consécutif notamment dû à Julius Randle, encore excellent (32 pts, 8 rbds). NY reste 7e à l'Est, devant Charlotte, battu chez lui par Cleveland (103-90).
Plus bas, dans la lutte pour les play-offs, Indiana (9e) a gagné à Houston (132-124), grâce notamment aux 27 points de Caris LeVert, épatant plus de trois mois après le retrait d'une tumeur au rein.
La 10e place de dernier barragiste reste encore celle de Chicago, battu par Orlando (115-106), Toronto s'en approchant légèrement grâce à sa victoire contre San Antonio (117-112).
 
. Tout sourit aux Clippers
 
Privés de leur cinq majeur, les Californiens ont trouvé les ressources pour effacer cinq points de retard dans la dernière minute, grâce à un shoot à mi-distance de Reggie Jackson à 2 secondes du buzzer (100-98). Le meneur a fini avec 29 points (6 rbds).
Troisième à l'Ouest, devant Denver qui a aussi gagné contre Miami (123-106), L.A. compte sept victoires consécutives et défiera Philadelphie vendredi.