Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Mosaic : une décision de l’ITC qui reste incompréhensible


Rédigé par S.G le Jeudi 11 Mars 2021

Les prix des engrais phosphatés ont augmenté de 25% aux États-Unis depuis le début de l’enquête sur les droits compensateurs. Cette décision suscite l’incompréhension du côté du Maroc puisque les droits sont désormais de 19,97% comme l’a décidé ce jeudi l’International Trade Commission (ITC).



Mosaic : une décision de l’ITC qui reste incompréhensible
Mosaic a obtenu gain de cause sur une infime partie de sa requête : il demandait l’application de 70% des droits sur les engrais marocains et en a finalement obtenu 19,97%. L’attente de la publication des détails et motivations sera éditée en avril et pourra peut-être permettre de comprendre cette décision créer l’incompréhension totale. L’ITC a opté pour des droits à 19,97% alors que le dossier marocain été solide et ne semblait pas porter de préjudice.
 
Depuis le début de l’enquête, les fermiers américains ont subi une hausse du prix des engrais à 25%. Cette hausse a fait que 17 représentants, 11 sénateurs et plusieurs associations d’agriculteurs se sont opposés à l’application des droits compensateurs et ont écrit aux responsables de l’International Trade Commission.
 
L’OCP a tout de même pris la décision de continuer à distribuer ses produits à sa clientèle américaine et a expliqué sa décision dans le communiqué suivant : « L’International Trade Commission (ITC) a rendu ce jour 11 mars 2021, sa décision qui aura pour conséquence l’application de droits compensateurs de 19,97% sur les importations d’engrais phosphatés en provenance du Maroc. Cette décision intervient en dépit des arguments présentés par le Groupe OCP sur l’absence de fondements à l’imposition de ces droits, et des nombreuses voix importantes qui se sont opposées à la requête de Mosaic dans le secteur agricole - distributeurs, associations et coopératives - ainsi que des élus des deux chambres. Les détails de cette décision sont attendus pour avril prochain.
Malgré cette décision, OCP a conscience des défis d'approvisionnement auxquels les fermiers américains font face et est déterminé à continuer de les servir. Le Groupe examinera les options les plus appropriées dans ce sens. »