L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   
L'Opinion

Monologues du voisin


Rédigé par Majd EL ATOUABI le Jeudi 25 Août 2022



Monologues du voisin
Au moment même où Abdelmadjid Tebboune s’apprêtait à recevoir très chaleureusement son homologue français, Emmanuel Macron, dans une visite aux allures de tentative de rabibochage dont on sait tous sur le dos de qui et de quoi d’aucuns voudraient qu’elle se fasse, le Maroc subissait un assaut frontal et viral sur l’un des symboles sacrés de son unité et de son ancestralité : le Roi, Amir Al-Mouminine, Représentant Suprême de la Nation, Garant de la pérennité et de la continuité de l’État. L’attaque en elle-même, ainsi que l’amplification qui en a été faite par les traditionnels relais propagandistes de la junte militaire algérienne, est si vile et si crasse qu’elle ne mérite nullement qu’on s’y attarde. Et le mieux serait de tourner le dos à pareilles sornettes en opposant une indifférence royale à leurs auteurs et instigateurs.

Mais le timing de cette attaque interpelle à plus d’un titre. En plus de sa survenue à la veille de la visite du Président français en Algérie, elle a été fomentée quasiment au lendemain du discours Royal du 20 août, prononcé à l’occasion du 69ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, lors duquel il a été directement demandé à certains partenaires d’hier et d’aujourd’hui, dont les positions sur le dossier du Sahara demeurent ambiguës, de clarifier et revoir «le fond de leur positionnement, d’une manière qui ne prête à aucune équivoque».

Une demande claire et limpide qui s’inscrit en continuité des précédents discours Royaux et qui augure de futurs rebondissements dans ce dossier, à l’image de la révision historique de la position espagnole et la reconnaissance de la primauté de l’initiative marocaine d’une large autonomie pour nos provinces sahariennes, sur toutes les autres options. N’en déplaise donc à tous les profiteurs de la prolongation de ce conflit artificiel, qu’ils soient algériens, européens ou autres, le Maroc est plus que jamais assuré de triompher dans sa lutte pour le parachèvement de son intégrité territoriale.

Cette attaque intervient, enfin, moins d’un mois après le dernier discours du Trône où Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait tendu une main franchement amicale, non seulement au peuple algérien, mais également à ses actuels dirigeants. Dans Son discours, le Souverain avait clairement exhorté les Marocains «à préserver l’esprit de fraternité, de solidarité et de bon voisinage qui les anime à l’égard de nos frères algériens», regrettant au passage les médisances «insensées et sincèrement consternantes» sur les relations maroco-algériennes. Des mots clairs et sincères qui isolaient de facto ceux parmi nos voisins qui oeuvrent pour le pourrissement des relations entre les deux pays, dans une situation de monologues de vilains, aussi rageux que délirants, mais complètement vains.
 



Majd EL ATOUABI



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 26 Septembre 2022 - 16:26 Avortement : Silence, on charcute !






🔴 Top News