Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Mohammed Kettani : "Chaque dirham collecté par les banques est réinvesti en crédit"


Rédigé par Kawtar Chaat le Jeudi 3 Février 2022

S'exprimant lors la rencontre entre le chef du gouvernement et les représentants de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), en sa qualité de vice-président du Groupement professionnel des banques marocaines (GPBM), Mohammed Kettani a communiqué d'importants chiffres sur l'apport du secteur bancaire pendant la pandémie.



L'association professionnelle aborde « les problématiques posées à tous les secteurs d'activité et dans toutes les régions du royaume », dans toutes ses réunions mensuelles, indique Mohammed Kettani en s'adressant à Aziz Akhannouch, lors de la réunion Akhannouch-CGEM qui s'est tenue mercredi 2 février.

 

Le vice-président du GPBM a souligné l'entière disponibilité du secteur bancaire pour accompagner tous les secteurs d'activité et prendre en compte les enjeux du secteur « là où elles sont pour trouver les remèdes nécessaires ».

 

«À fin décembre 2021, pour la première fois de l'histoire du secteur, on dépasse les 1000 milliards de dirhams au niveau des dépôts et au niveau des crédits. Nous sommes à un taux d'emploi de 100% », assure Kettani, soulignant qu'en dépit des difficultés, le secteur a enregistré « une croissance des crédits à l'économie de 3% et une hausse de la collecte des dépôts et des ressources de 6%». Une croissance marquée par un élan de solidarité exceptionnel de la diaspora marocaine.

 

« Nous avons aussi renoncé à encaisser 123 MMDH parce qu'on a accordé des moratoires à 515.000 crédits, soit l'équivalent de 11% du PIB ». À cela, s'ajoutent les crédits Damane Oxygène et Relance et le programme Intelaka, « dont 113.400 entreprises ont bénéficié, avec l'équivalent de 63 MMDH injectés, soit 6% du PIB », poursuit-il.

 

Le Conseil de la concurrence du Maroc et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) ont présenté le 25 janvier un guide des programmes de mise en conformité au droit de la concurrence au sein des entreprises et des organisations professionnelles.

 

Le guide vise à aider les entreprises et les organisations professionnelles à mettre en place un programme de conformité au droit de la concurrence.

 

Lors d'une réunion organisée pour présenter le nouveau guide, Ahmed Rahhou, président du Conseil de la concurrence, a relevé que cette initiative vise à renforcer la culture concurrentielle au sein des entreprises opérant au Maroc. Il a expliqué que le guide fournira des procédures et des outils de surveillance et de suivi pour identifier les risques pour une meilleure prévention.