Menu
L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal



Actu Maroc

Miraoui : Le dossier des étudiants marocains de retour d'Ukraine sera définitivement réglé en juillet prochain


Rédigé par L'Opinion le Mardi 21 Juin 2022

Le dossier des étudiants marocains de retour d'Ukraine sera définitivement réglé en juillet prochain, a indiqué, mardi à Rabat, le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation, Abdellatif Miraoui.



Miraoui : Le dossier des étudiants marocains de retour d'Ukraine sera définitivement réglé en juillet prochain
Répondant à une question orale à la Chambre des Conseillers sur le "dossier des étudiants marocains rapatriés d'Ukraine en raison de la guerre", M. Miraoui a expliqué qu'il sera procédé à l'organisation de différents concours pour l'intégration de ces étudiants dans le système éducatif national après l'Aïd al-Adha, soulignant que le ministère a veillé à traiter ce dossier "en toute positivité et efficacité, sans ménager aucun effort en vue de trouver des solutions réalistes et appropriées à cette situation".
 
Il a indiqué que son département a tenu des réunions intensives avec le Réseau des doyens des facultés de médecine et de pharmacie et de médecine dentaire, dans les secteurs public et privé, qui ont abouti à l’adoption d’un ensemble de principes, notamment la prise en considération du nombre de places pouvant être ajoutées par chaque établissement, en particulier dans les domaines de la médecine, de la pharmacie, de la médecine dentaire, de la médecine vétérinaire et de l'architecture.
 
Le principe de mérite prime
En ce qui concerne la répartition des étudiants, M. Miraoui a précisé que le principe de mérite sera adopté en fonction de la note obtenue au concours national et du nombre de places disponibles dans chaque établissement, notant que des mesures seront prises pour accompagner les étudiants admis dans chaque établissement.
 
Il a également noté que le ministère a contacté certains pays d'Europe de l'Est (Roumanie, Hongrie et Bulgarie) dont le système éducatif est similaire au système ukrainien, afin d’examiner les possibilités d'accueillir des étudiants marocains, relevant que le ministère a reçu, dans ce sens, des propositions de la Roumanie et de la Hongrie, qui seront annoncées prochainement.
 
En réponse à une autre question sur la "généralisation des bourses universitaires", M. Miraoui a affirmé que le ministère s'emploie à améliorer les modalités de gestion et de financement des bourses de l’enseignement supérieur à travers la coordination avec l'Office national des œuvres universitaires sociales et culturelles, précisant que le nombre total des étudiants dans l'enseignement supérieur public a atteint 1.061.256 au cours de la saison universitaire 2021-2022, en augmentation de 7,2% par rapport à l'année précédente, tandis que nombre total de boursiers s'élève à 408.000 étudiants.
Quid du statut des universitaires ?
A une autre question sur le statut des fonctionnaires des établissements universitaires, présentée par l’Union marocaine du travail, M. Miraoui a affirmé que le ministère est en train d’élaborer un nouveau projet de statut pour les cadres administratifs et techniques, exerçant dans des services centraux ou dans des établissements universitaires.
 
Ce projet se caractérise par l'adoption d'un statut unifié et motivant qui comprend l’ensemble des cadres administratifs et techniques et l'adoption du système de concours pour le recrutement et pour le changement de cadre, a-t-il dit.
 
En réponse à une autre question sur "le statut des professeurs de l’enseignement supérieur", présentée par le groupe du Rassemblement National des Indépendants (RNI), il a expliqué que le ministère a élaboré le nouveau projet de statut en étroite coordination avec les partenaires sociaux, afin de parvenir à une formule mutuellement acceptable, précisant que son département a également mis en place un dossier sur le coût financier du projet en vue de l’examiner avec les ministères concernés.
 
Il a ajouté que le nouveau projet de statut vise à renforcer la sélectivité et la cohérence de la profession de professeur à travers la qualité des prestations pédagogiques et de recherche, l'objectif étant la promotion et la valorisation de cette catégorie.
 
D’autre part, M. Miraoui a estimé que la pandémie de Covid-19 a révélé la nécessité de revoir la gestion du secteur de l'éducation en général et de l'enseignement supérieur en particulier.
 
En réponse à une question orale sur "les mesures prises pour promouvoir le secteur de l'enseignement supérieur", il a fait savoir que le ministère a élaboré un plan d’accélération de la transformation du système de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation, soulignant la nécessité d'opérer une transformation rapide pour faire face aux problèmes dont souffre le secteur.
 
A cet égard, il a fait savoir que ce nouveau modèle repose sur quatre axes structurants, en l'occurrence la réalisation d'une réforme pédagogique globale et intégrée, la mise en place des bases d'une recherche scientifique selon les normes internationales, l'établissement d'un système de gouvernance efficient et efficace et l'opérationnalisation du rôle central des espaces territoriaux à même de faire de la région un pilier essentiel de l'enseignement universitaire et du développement de l'université marocaine.
 
M. Miraoui a noté que des réunions et des séances de concertation se sont tenues autour de ce plan avec différents acteurs.








🔴 Top News