L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search





Actu Maroc

Mezzour : "le Maroc et l'Inde peuvent travailler "étroitement" via une coopération sud-sud triangulaire


Rédigé par L'Opinion avec MAP Mercredi 10 Janvier 2024

Le Maroc et l'Inde peuvent travailler "étroitement" à travers une coopération Sud-Sud et triangulaire pour promouvoir la croissance en Afrique, a affirmé, mercredi à Gandhinagar (ouest de l'Inde), le ministre de l'Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour.



Le partenariat stratégique entre le Maroc et l'Inde devrait leur permettre de "développer des initiatives conjointes englobant l'ensemble du continent africain dans le processus d'industrialisation et de développement économique, tout en veillant à la sécurité alimentaire et à la sûreté sanitaire", a indiqué M. Mezzour, qui intervenait à l'ouverture de la 10ème édition du sommet biannuel d'investisseurs "Vibrant Gujarat".
 
Le ministre a également mis en avant les avancées accomplies par le Maroc sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, relevant que le Royaume a démontré une résilience exceptionnelle face aux divers chocs d'approvisionnement et aux crises mondiales successives, avec des performances remarquables de tous les secteurs, ce qui confirme le succès indéniable de la politique industrielle et la compétitivité de la plateforme marocaine.
 
Il a, dans ce sens, noté que le Maroc a triplé son produit intérieur brut (PIB) au cours des 20 dernières années et multiplié par six ses exportations industrielles depuis 1999, précisant que les produits manufacturés représentent actuellement 86,7% des exportations marocaines.
 
De plus, grâce à sa position idéale en tant que plaque tournante continentale et mondiale, à ses accords de libre-échange offrant l'accès à plus de 100 pays et à 2,3 milliards de consommateurs, ainsi qu'à sa stabilité politique et monétaire, le Maroc offre d'excellentes opportunités pour les investisseurs, a fait valoir M. Mezzour.
 
Pour ce qui est des relations bilatérales maroco-indiennes, le ministre a souligné que depuis la visite historique de Sa Majesté le Roi en Inde en 2015, qui a marqué le début d'une nouvelle ère de coopération, les deux pays ont œuvré sans relâche pour atteindre les objectifs fixés.
 
Il a, à cet effet, rappelé la signature de près de 50 accords et protocoles d'accord dans divers secteurs et la présence, actuellement, de pas moins de 45 entreprises indiennes au Maroc, contre seulement 13 en 2015.
 
Ces chiffres témoignent de l'élan considérable insufflé dans les relations entre les deux pays, d'après M. Mezzour qui se dit confiant que cette dynamique continuera de croître, puisque le Maroc et l'Inde partagent un engagement envers la croissance économique, le développement durable et la prospérité mutuelle.
 
La cérémonie d'ouverture de la 10 édition de ce sommet de trois jours, tenu sous le thème "Portail vers l'avenir", a été présidée par le premier ministre indien, Narendra Modi, en présence notamment de SA Cheikh Mohammed Ben Zayed Al-Nahyane, Président de l'Etat des Emirats Arabes Unis, et du premier ministre tchèque Petr Fiala.
 
Lancé en 2003 par M. Modi, ministre en chef de l'État à l'époque, le sommet vise à promouvoir les investissements, le commerce, l'innovation et le développement économique dans l'État du Gujarat.
 
Le sommet, qui réunit cette année 34 pays partenaires, dont le Maroc, et des délégations de plus de 130 pays, ainsi que des milliers de chefs d'entreprise et investisseurs, offre une plateforme aux entreprises et aux gouvernements pour discuter des opportunités d'investissement, des partenariats stratégiques et des questions liées au développement économique.
 
Au fil des éditions, le sommet a attiré l'attention d'entreprises nationales et internationales, de responsables gouvernementaux et de divers acteurs économiques. Il a contribué à positionner le Gujarat en tant que destination attractive pour les investissements et a joué un rôle clé dans le développement économique de l'Etat.
 
L’ouverture du sommet a été marquée par plusieurs annonces d’investissements, dont notamment, celles du groupe indien Adani, d’un montant de 24 milliards de dollars dans les secteurs de l'énergie verte et renouvelable dans l'État au cours des cinq prochaines années.
 
Le constructeur automobile japonais Suzuki Motors a, pour sa part, annoncé son intention d'investir 350 milliards de roupies (4,2 milliards de dollars) pour construire une deuxième usine de voitures dans l'État du Gujarat et d’ajouter une nouvelle ligne de production à une usine existante. Le Groupe a également annoncé que le premier véhicule électrique à batterie du groupe sera lancé à partir de son usine de Gujarat d'ici la fin de l'année.
 
Outre M. Mezzour, la délégation marocaine comprenait l’ambassadeur du Maroc à New Delhi, Mohamed Maliki, le chef de cabinet du ministre de l'Industrie et du Commerce, Amine Belhaj Soulami, la directrice de communication et coopération internationale du ministère, Imane Benrabiaa, et la directrice de Coopération et de partenariat à l'Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), Assia Bensaad.








🔴 Top News