Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Meurtre des camionneurs marocains au Mali : Les services de renseignements ouvrent une enquête


Rédigé par Anass Machloukh le Lundi 13 Septembre 2021

Après l’attaque des chauffeurs par des groupes armés au Mali, les services de renseignement marocains se sont aussitôt mobilisés afin de dévoiler les circonstances de cette agression, en ouvrant une enquête en coordination avec les autorités maliennes. Détails.




Après l’agression des camionneurs marocains au Mali par une bande armée, le Maroc a aussitôt commencé à enquêter sur cette affaire ambigüe. Selon le site israélien I24 news, les renseignements marocains ont  d’ores et déjà commencé les investigations, en coordination avec les autorités maliennes afin de recueillir toutes les informations pouvant aider à élucider les circonstances de l’attaque qu’on subie les transporteurs marocains.

La même source indique que les investigations esquissées prennent en compte toutes les hypothèses, y compris celle d’un acte terroriste. Des sources maliennes citées par I24, n’écartent pas l’éventualité de l’implication d’un groupe de mercenaires mandatés par des organisations étrangères, ajoutant que le fait que les criminels s’en soient pris physiquement aux camionneurs sans confisquer les cargaisons laisse croire qu’ils veulent passer un « message » au Maroc.

L’agression des marocains au Mali intervient au moment où la région du Sahel connait une forte activité des groupes terroristes, dont une partie a des relations douteuses avec des membres du Front Polisario, rappelle I24. En effet, le directeur général de la politique étrangère et de sécurité du ministère espagnol des Affaires étrangères, de l'Union européenne et de la Coopération, Fidel Sendagorta avait mis en garde, il y’a quelques mois, contre la menace terroriste que représente l’infiltration du mouvement séparatiste par les éléments terroristes.

De son côté, le patron du Bureau central d'investigation judiciaire Habboub Cherkaoui avait estimé que plus de 100 membres du Polisario sont enrôlés dans des groupes terroristes armées, actifs dans la région du Sahel.

Rappelons que deux camionneurs marocains ont été tués, dimanche, par des individus armés jusqu’aux dents, à la commune de Didiéni, située à environ 300 Km de Bamako. Deux autres chauffeurs ont pu survivre, dont un a été blessé. Ce dernier a été hospitalisé dans un hôpital local pour recevoir les soins nécessaires, selon l’ambassade du Maroc au Mali.