L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


L'Opinion

Mendicité : aider les personnes, combattre les réseaux


Rédigé par Soufiane CHAHID le Jeudi 21 Mars 2024



Mendicité : aider les personnes, combattre les réseaux
Dans presque toutes les villes du Royaume, il est devenu impossible de parcourir ne serait-ce que 100 mètres à pied ou en voiture sans se faire accoster par un mendiant. Ce phénomène s’est accentué après la crise Covid, lorsque des millions de familles ont basculé dans la misère. Et durant le mois du Ramadan, la mendicité prend encore plus d’ampleur.

La générosité et l’esprit de solidarité enracinés dans notre société font que la mendicité demeure toujours un dernier recours pour les personnes les plus vulnérables. Lorsqu’ils se trouvent dans une situation de détresse extrême, les personnes âgées, les femmes et les enfants se tournent vers des inconnus pour demander quelques pièces, en attendant des jours meilleurs. Et cela est tout à fait compréhensible lorsqu’il s’agit de l’exception, de la solution de dernier recours. 

Malheureusement, un grand nombre de ces personnes font de cela une profession. Pire, elles peuvent même s’organiser en bandes, fonctionnant en système pyramidal, se partageant les zones, et exploitant les plus fragiles, particulièrement les enfants et les migrants illégaux.

Lorsqu’il y a quelques années, l’association Jood avait lancé une campagne de sensibilisation contre la mendicité infantile intitulée “Pour son bien, ne lui donne rien”, cela avait créé la polémique chez certains bien-pensants qui estimaient qu’on s’attaquait à une cible facile. Pourtant, derrière cet enfant fragile qui tend la main, se cache souvent un système d’exploitation inhumain.

Le dernier avis du CESE intitulé “Pour une société cohésive exempte de mendicité” insiste sur ces volets, en proposant comme axes “l’éradication complète de l’implication des enfants dans la mendicité” et “assurer la protection des personnes vulnérables contre l’exploitation à des fins de mendicité”.

La généralisation des aides sociales directes et de la couverture médicale universelle devrait normalement mettre une grande majorité de ces catégories vulnérables à l’abri. Les réseaux de mendicité ne peuvent être combattus que par une approche répressive sévère. L’objectif est de réduire la mendicité à un phénomène très marginal, plutôt que de laisser des millions de personnes y être impliquées.







🔴 Top News