Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Meknès/Tourisme : Le Comité de veille au chevet du secteur


Rédigé par Hassan BENMAHMOUD le Lundi 8 Juin 2020

Durant cette crise sanitaire, le secteur touristique à Meknès a été impactétrès lourdement. L’urgence aujourd’hui est de le sortir de son état de mort clinique estiment les professionnels.



Les mois de janvier et février étaient déjà impactés par l’effondrement du marché chinois à cause du Covid 19, la crise sanitaire a frappé le secteur dans la cité ismaïlienne au démarrage de la haute saison avec l’annulation du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM) et l’arrêt total et général de l’activité à partir du 15 mars 2020 suite à la fermeture des frontières du Royaume.

Le pragmatisme sera de mettre en place une vision pour l’après 2020 et se donner les moyens de la réaliser. Le Souverain, selon tous les professionnels, avait initié la vision 2010 et cela s’est matérialisé par un contrat programme, c’est justementl’exemple à suivre avec une nouvelle vision postCovid19.

C’est dans ce cadre qu’une rencontre a réuni les professionnels du tourisme avec le Comité local de veille, consacrée à l’examen des moyens susceptibles d’entamer une relance du secteur, pourvoyeur de milliers de postes d’emploi. En effet Meknès compte plus de 150 sociétés dont des établissements d’hébergement, des agences de voyage, des restaurants, créant ainsi plus de 4000 emplois directs. Les professionnels ont mis l’accent, à cet effet, sur la nécessité de coordonner les efforts de l’ensemble des intervenants pour réussir une reprise touristique efficace, sûre et durable. 

On s’attend après le confinement et la reprise progressive de l’activité à une rude concurrence, aussi bien national qu’international, des autres destinations pour atténuer les conséquences de la pandémie et amorcer un retour graduel à la « normalité ». Un package spécial Meknès sur une durée d’une semaine a été ainsi conçu en vue de mettre en exergue les potentialités et les atouts de la cité ismaélienne sur les plans agricole, historique, patrimonial et civilisationnel. Un produit qui sera présenté, selon les professionnels, avec un prix préférentiel.

Les difficultés rencontrées par les professionnels relatives aux délais de paiement des arriérés fiscaux, les heures de fermeture, ainsi que les difficultés liées à la CNSS et autres contraintes ont été débattues avec l’espoir de trouver des solutions adéquates, dans le respect des lois en vigueur. L’idée est se donner une bouffée d’air nécessaire à la survie du secteur. 

A noter que la commune, en la personne du président du conseil communal, a réitéré son soutien au secteur touristique en exprimant clairement la disposition de la commune à travailler en coordination avec les professionnels pour la mise en œuvre effective, dans des délais relativement cours, de l’ensemble des propositions présentées, tout en apportant ses propres suggestions susceptibles de renforcer la reprise touristique. L’accent a été mis aussi sur la nécessité d’accélérer la mise en place d’une véritable stratégie de promotion touristique pour dépasser cette conjoncture difficile et donner espoir aux professionnels sur la continuité de leur activité et la pérennité de leurs entreprises. 

Hassan BENMAHMOUD 

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 21:03 De nouvelles mesures restrictives à Nouaceur