Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Mbarek Boussoufa à cœur ouvert : ‘’Le stade Mohammed V plein, c’est une sensation que tu ne ressentiras avec aucune autre sélection.” !


Rédigé par A.KITABRI le Vendredi 22 Avril 2022



Au cours de la nuit du jeudi à ce vendredi, le site sportif Soccer 212 a animé un ‘’#Mbarek Space’’  au cours duquel l’ancien international Mbarek Boussoufa s’est lâché à propos de plusieurs sujets. On vous en présente des extraits touchant de près l’actualité de l'Équipe nationale:

- “ La sensation que tu as quand tu joues pour le Maroc est incroyable. Quand tu vois par exemple le stade Mohammed V plein, c’est une sensation que tu ne ressentiras avec aucune autre sélection.”

-“ Moi j’ai toujours rêvé de jouer pour le Maroc. Quand j’ai commencé à performer en Belgique, la sélection des Pays-Bas a commencé à me solliciter. L’équipe de Belgique aussi était prête à me rendre éligible. Mais moi c’était le Maroc “.
 
-“Quand Mohamed Fakhir vient me parler du Maroc, je lui ai dit que je rêvais de jouer pour le Maroc. Après ça, la Belgique et les Pays-Bas sont venus et j’ai refusé. “
 
-"Si on avait gagné face à l'Égypte à la CAN 2017, on aurait très bien pu remporter cette Coupe d'Afrique. C'était le point déclencheur de la belle génération Hervé Renard."

-“Quand Lekjaa est arrivé, beaucoup de choses ont changé dans le football marocain positivement. Mais quand il y a beaucoup de travailleurs autour, il y a toujours des personnes malsaines parmi elles. “

-“Comment tu peux obliger un adulte à boire de l'eau ? Pour avoir refusé de boire de l'eau, il l'a renvoyé au vestiaire et viré définitivement de l'équipe nationale ? C'est de la dictature ! C'est un grand manque de management !"
 
-“ Hakim aime son pays, il est triste de la situation. J’aimerai voir des joueurs en sélection comme lui, comme Taarabt, comme Amine Harit.
 
Au sujet de  l'affaire Hamdallah: 
 
-"Souvent, on parle de la fédération mais il faut se regarder dans un miroir, parfois le problème c'est aussi les joueurs..."
 
-"Le coach avait choisi Fajr comme tireur de penalty. Lui (Hamdallah), il est venu et a pris le ballon. Ce n'était pas très respectueux de sa part, surtout quand tu es nouveau dans l'équipe..’’.

  


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 24 Mai 2022 - 21:39 Cette semaine en LaLiga