Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Marrakech : Mise à niveau environnementale de l’oléiculture


Rédigé par La rédaction le Lundi 21 Juin 2021

Les participants à une rencontre consacrée à la problématique de la pollution émanant de l’oléiculture ont appelé à l’adoption d’un programme de mise à niveau environnemental du secteur oléicole.



Les intervenants à cette rencontre virtuelle, organisée récemment, par la Direction Régionale de l’Environnement de Marrakech-Safi, en collaboration avec l’Agence du Bassin Hydraulique de Tensift, la Direction Régionale de l’Agriculture et l’Université Cadi Ayyad (UCA), ont aussi préconisé la restructuration et la modernisation du secteur oléicole et l’utilisation de technologies appropriées pour l’extraction de l’huile d’olive.
Dans ce contexte, les participants ont noté qu’au Maroc, l’agriculture constitue un moteur de croissance économique et un outil efficace de développement en particulier, dans les zones rurales, avec une contribution à l’économie nationale estimée à environ 12% et des impacts socioéconomiques très importants.

En dépit du rôle socio-économique important du secteur oléicole au niveau de la Région Marrakech- Safi en termes de contribution à la création d’emploi (13 millions de journées de travail), et l’approvisionnement des unités industrielles de transformation des olives de table et des unités de trituration de l’huile d’olive, la filière oléicole engendre des nuisances environnementales dues à la production de volumes conséquents de grignons et de margines, ont-ils déploré lors de cette rencontre initiées dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’environnement.
Par ailleurs, les participants à cette rencontre virtuelle ont fait remarquer qu’au niveau de la Région Marrakech-Safi, l’olivier constitue la principale spéculation fruitière plantée dans la zone d’action de l’ Office Régional de Mise en Valeur Agricole du Haouz (ORMVAH), faisant savoir que cette filière occupe une superficie de 124.200 ha, soit 85% de la superficie arboricole de la région, qui enregistre ainsi une production moyenne de l’ordre de 200.000 tonnes d’olives par an avec un rendement de 2,5 T/ha.
Et de poursuivre que durant ces deux dernières décennies, le Maroc a adopté des stratégies nationales «Plan Maroc Vert», «Plan Oléicole National» visant le développement du secteur agricole en général et du secteur oléicole en particulier, relevant que l’oléiculture connait actuellement une grande expansion avec un accroissement important de la superficie consacrée aux oliviers qui s’élève à environ 1.220.000 ha en 2020.

Cette rencontre visait à informer les acteurs locaux sur les enjeux environnementaux liés aux déchets issus de l’activité oléicole et de présenter un plan d’action régional de lutte contre la pollution oléicole, et ce à travers la déclinaison territoriale de la convention nationale de partenariat relative aux projets de collecte, de traitement et de valorisation des déchets issus de l’activité oléicole signée, au titre de 2021.
cadre d’échange et de partage autour des mesures à entreprendre et des actions à mener pour lutter contre la pollution oléicole, promouvoir les technologies propres, renforcer le contrôle environnemental et appuyer le comité régional d’exécution et de suivi de la convention cadre sur l’oléiculture en vue d’atteindre les objectifs escomptés de mise à niveau environnemental du secteur.