Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

Marrakech : L’architecture frugale au centre d’intérêt


Rédigé par Mohamed LOKHNATI le Samedi 6 Février 2021

« Architecture et aménagements frugaux des territoires » est le thème du 6ème forum Al Mi’mar organisé par l’ENA Marrakech.



Marrakech : L’architecture frugale au centre d’intérêt
Faire émerger des débats scientifiques sur des thématiques liées aux milieux de la formation concernant le patrimoine bâti, l’architecture, l’habitat, la construction et les villes engagées dans une démarche environnementale et sociale, mais aussi, favoriser un dialogue constructif entre les différents acteurs de l’aménagement du territoire : ingénieurs, architectes, professeurs d’universités et organismes gouvernementaux et non gouvernementaux nationaux et internationaux, sont entre autres, les principaux axes de débat qui retiennent l’attention de la 6ème édition du forum Al Mi’mar, organisé par l’Ecole Nationale d’Architecture de Marrakech (ENAM), en partenariat avec la région Marrakech-Safi, à partir de ce mois de février, sous le thème: Architecture et aménagements frugaux des territoires, précise Abdelghani Tayyibi, directeur de l’ENAM, dans une déclaration à L’Opinion.  

« Après le succès des éditions précédentes de al Mi’mâr, l’objectif est d’échanger aussi sur les expériences réussies et de partager les bonnes pratiques pour avancer plus vite ensemble vers la nécessaire transition écologique et sociétale », a-t-il ajouté.

Les activités d’al Mi’mâr sont aussi articulées autour des problématiques actuelles concernant le Maroc en général et en particulier la ville de Marrakech et ses régions, considérées comme une fenêtre sur l’Afrique contemporaine, mentionnent, pour leur part, des experts invités à ce forum, notant que c’est la diversité de leurs cultures et de leurs styles architecturaux ancestraux, témoignages de la richesse de leur histoire, qui a valu à Marrakech d’être nommée Capitale Culturelle de l’Afrique 2020.

C’est dans ce cadre que l’ENAM a choisi de consacrer la sixième édition de al Mi’mâr à l’architecture frugale et les aménagements du territoire frugaux et à l’usage contemporain de la terre et des matériaux biosourcés.

Présentations de projets, séminaires d’approfondissement et conférences d’experts offriront de multiples opportunités d’échanges et de débats, notamment sur les métiers du patrimoine, les savoirfaire traditionnels et les enjeux sociaux, écologiques et économiques de la construction frugale. Par ailleurs, et en guise de préparation à cette rencontre, l’ENAM a organisé, dans la continuité de l’édition précédente, des ateliers de concertation avec plusieurs acteurs territoriaux, associations et coopératives relatives à l’artisanat du bâtiment, constructeurs traditionnels et étudiants-architectes.

La finalité de ces ateliers est de contribuer, non seulement à la formation d’une vision collective et participative, mais aussi à la qualification des Maâllems, expliquent les organisateurs. Et d’ajouter: La valorisation de leurs compétences, le renforcement de leurs connaissances et leur intégration effective dans des programmes de formation garantiront la préservation du patrimoine bâti et la diffusion des bonnes pratiques pour étendre l’emploi des matériaux biosourcés et géosourcés dans l’architecture contemporaine, rapportent les mêmes sources...

Mohamed LOKHNATI

  


Dans la même rubrique :
< >