L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal






Actu Maroc

Maroc-Israël : Signature d'un accord de coopération scientifique et technologique


Rédigé par Safaa KSAANI le Jeudi 26 Mai 2022

Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation, Abdellatif Miraoui, et son homologue israélienne, Orit Farkash-Hacohen, ont procédé, ce jeudi, à la signature d'un protocole d'accord relatif au développement de la recherche scientifique et de la technologie.



Ce protocole d'accord vise à renforcer les relations bilatérales entre les deux pays et à construire des ponts de coopération entre les institutions universitaires marocaines et israéliennes en matière de recherche scientifique et technologique, en plus de développer des programmes de recherche conjoints dans des domaines prioritaires pour les deux pays, indique le ministère de l'Enseignement supérieur dans un communiqué.

A cette occasion, Abdellatif Miraoui a mis en lumière l'importance que revêt ce mémorandum pour dynamiser les relations de coopération bilatérale dans le domaine de la recherche scientifique et de l'innovation, en favorisant le rapprochement entre les institutions universitaires des deux pays, l'échange d'expertise, ainsi que l'encouragement de la mobilité des étudiants et des chercheurs.

Et d'ajouter que cette initiative constitue une opportunité pour développer des programmes conjoints de recherche scientifique dans des domaines d'intérêt commun, tels que l'énergie verte, l'agriculture durable et le secteur de la santé, ou encore les industries modernes. Pour sa part, la ministre israélienne a souligné que le protocole d'accord en question, qui s'inscrit dans le cadre de la Déclaration conjointe du 22 décembre 2020, ouvre des perspectives prometteuses de coopération bilatérale.

"Nous travaillerons ensemble pour relever des défis communs dans plusieurs domaines, en renforçant la coopération dans le domaine des énergies renouvelables, de la technologie et de la science de l'eau, ainsi que des questions liées à la santé et au changement climatique", a-t-elle affirmé.