Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Maroc-Iran : Téhéran pour des «relations amicales» avec Rabat


Rédigé par La rédaction le Dimanche 17 Octobre 2021



Après une rupture qui a duré plus de trois ans, Téhéran tend la main à Rabat dans le but d’améliorer les relations bilatérales. « Notre ambition est d’avoir des relations amicales avec le Maroc, qui a rompu ses relations avec nous pour des raisons infondées », a indiqué le directeur général de la division du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord au ministère des Affaires étrangères iranien.

Le diplomate a exprimé la volonté de son pays d’ouvrir une nouvelle page avec l’Egypte et le Soudan.

L’Iran cherche, à travers les négociations avec l’Arabie Saoudite, à convaincre Rabat, Le Caire et Khartoum de reprendre le dialogue. Lundi, le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir Abdollahian a annoncé que son pays « a entamé de nouvelles discussions avec l’Arabie Saoudite » sur le Yémen, indiquant que celles-ci « sont sur la bonne voie ».

De son côté, son homologue saoudien le prince Faiçal bin Farhan a qualifié les pourparlers avec la partie iranienne de « sérieux », dans une interview accordée au journal Financial Times, vendredi.

Pour rappel, le ministère marocain des Affaires étrangères avait rompu ses relations diplomatiques avec l’Iran le 1er mai 2018 à cause de l’ingérence de Téhéran dans les affaires internes du Bahreïn et du prosélytisme chiite dans le Maroc, et à cause notamment du soutien armé de l’organisation chiite libanaise Hezbollah au Front Polisario.

L’organisation avait facilité une livraison d’armes aux séparatistes du Front Polisario par l’intermédiaire de Hezbollah, et avec la complicité de l’Algérie voisine. Un dossier minutieusement préparé « sur la base d’informations collectées et recoupées sur plusieurs mois », avait expliqué Nasser Bourita.