L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal


   



Actu Maroc

Marhaba 2022 : Nasser Bourita promet un transit exceptionnel cette année


Rédigé par Kawtar Chaat le Lundi 30 Mai 2022

La diplomatie marocaine a pris plusieurs mesures pour garantir le déroulement de l'opération Marhaba 2022 dans les meilleures conditions, a déclaré le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, lors de la séance des questions orales, lundi à la Chambre des représentants.



"L'opération "Marhaba" est d'une grande portée symbolique, c'est une concrétisation des soins accordés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI aux citoyens marocains à l’étranger", a déclaré, ce lundi, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita.

 

Ce processus, qui permet à 3 millions de Marocains résidant à l'étranger de rentrer chaque année, reflète le lien étroit des citoyens marocains avec leur Patrie.

 

Le ministre a toutefois souligné que l'opération pose un véritable défi logistique que ce soit au niveau européen ou africain. Elle nécessite une grande mobilisation logistique pour accompagner le transit des citoyens tout au long de la semaine, avec un flux moyen de 35.000 individus et 4500 véhicules par jour.

 

"Elle est également un atout économique qui contribue à l'enrichissement du tissu économique et touristique", a-t-il ajouté, notant qu'elle reflète le haut niveau de coordination entre le Maroc et plusieurs pays

 

Cette année, l'opération "Marhaba" sera marquée par la fluidité, la simplicité des démarches, et la garantie de la sécurité sanitaire, a souligné le chef de la diplomatie marocaine.

 

Evoquant le chantier de la transition digitale entamé par notre pays, Bourita a déclaré que son département est ouvert aux propositions d'amélioration des services des consulats.

 

Dans ce sillage, le ministre a révélé que le Royaume dispose actuellement de 56 consulats, où travaillent 60 % du personnel diplomatique, tandis que seulement 40% du personnel est dans les ambassades, soulignant que la solution de la complexité des démarches administratives n'est pas d'élargir le réseau consulaire, mais elle réside dans la digitalisation des prestations.

 

Pour le ministre, l'opération Marhaba ne doit pas être une opération stratégique seulement, mais il faut coordonner et unir les efforts des départements pour améliorer les différentes prestations administratives au Maroc, après le transit.

 




Dans la même rubrique :
< >