Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Marché des BTP : Baraka annonce une hausse de l’investissement public de 17%


Rédigé par Hiba Chaker le Mercredi 30 Mars 2022

Sous la présidence de Monsieur Nizar Baraka, Ministre de l’Equipement et de l’Eau, le Ministère a organisé une journée d’information sur les programmes prévisionnels des marchés du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP) du Ministère et des établissements sous tutelle, au titre de l’année 2022, le mercredi 30 Mars.



Cette journée a connu la participation des professionnels du secteur de BTP dans toutes ses composantes, les institutions concernées et les médias nationaux.
 
Cette rencontre a présenté « une occasion pour permettre aux professionnels du BTP une meilleure visibilité sur la commande publique et de découvrir de près les projets du secteur du BTP pour l'année 2022 » a annoncé Nizar Baraka en précisant que « ça rentre dans le cadre de la consolidation de la transparence, de la compétitivité et de la bonne gouvernance ».
A cet effet, Nizar Baraka a annoncé que le Ministère et les Etablissements publics sous sa tutelle ont mis au point leurs programmes d'investissements pour l'année 2022 dans le secteur du BTP, qui devraient globalement dépasser les 47 Milliards de dirhams répartis sur les secteurs suivants : routes et autoroutes, ports, secteur eau, et équipements publics dans le cadre de la maîtrise d’ouvrage déléguée.

D’ailleurs, cet évènement s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des engagements du Contrat Programme, signé en septembre 2018 entre le Gouvernement et les Professionnels du secteur du BTP, qui est considéré comme un levier de développement dans notre pays, vu le rôle primordial que jouent les entreprises, les bureaux d’études et de contrôle et les laboratoires ainsi que tous les intervenants, dans la promotion du développement économique national et la création des opportunités d’emploi.

In fine, Nizar Baraka a salué les efforts fournis par les différentes entreprises et les bureaux d’études tout en mettant en lumière le rôle que joue le ministère pour classifier et soutenir ces différentes institutions.