Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Marbella remplace Houston : dur, dur pour le Grand Prix Hassan ll

Tennis


Rédigé par M. BELAOULA le Mercredi 27 Janvier 2021

L’ATP a dévoilé, dernièrement, une nouvelle mise à jour du calendrier de la saison avec deux petits nouveaux, un déménagement et une disparition



Marbella remplace Houston : dur, dur pour le Grand Prix Hassan ll
Trois nouveautés ont marqué la nouvelle mise à jour du calendrier de l’ATP avec l’annulation du tournoi de Houston, le déménagement du tournoi de la Hongrie qui n’aura pas lieu, cette année, à Budapest mais à Belgrade (Serbie), du 19 au 25 avril, et l’instauration de deux nouveaux tournois 250 à Marbella et à Singapour. Ce Singapour Tennis Open se déroulera du 22 au 28 février, soit juste après l’Open d’Australie et en même temps que les tournois de Montpellier et Cordoba. Quant à celui de Marbella, inscrit dans la même catégorie, il remplacera le tournoi de Houston pour tomber, juste dans la même semaine, du 5 au 11 avril, avec la 36ème édition du Grand Prix Hassan ll, toujours au Royal Tennis Club de Marrakech.

Une concurrence de taille, vu la position géographique du dernier venu au sein de l’Europe, qui aura son pesant d’or dans le choix des joueurs. Donc, c’est, vraiment, dur, dur pour le prochain Grand Prix, surtout en cette période de crise sanitaire.

Ouvrir le bal de la terre battue
D’ailleurs, ce sont ces deux ATP 250 qui vont ouvrir le bal de la saison sur terre battue pour passer le relais au Masters 1000 de Monte-Carlo, prévu du 11 au 18 avril. La semaine d’après, du 19 au 25 avril, les joueurs seront départagés entre l’ATP 500 de Barcelone et l’ATP 250 de Belgrade (voir plus haut). Et c’est dans la semaine, du 26 avril au 2 mai, que l’on a rendez-vous avec les deux ATP 250 d’Estoril et de Munich. Quant au Masters 1000 de Madrid, il se jouera du 2 au 9 mai, juste avant celui de Rome qui meublera la semaine du 9 au 16 mai. 

Et juste avant de rallier la Porte d’Auteuil, en France, on passera, du 16 au 22 mai, par les deux ATP 250 de Genève et de Lyon pour que les regards ne soient plus braqués que sur l’hexagone et ses fameux internationaux de Roland-Garros qui feront le plaisir des amateurs de la petite balle jaune durant toute une quinzaine de jours, allant du 23 mai au 6 juin. 

On change de cap
Après ce passage, sur terre battue, on changera de surface pour passer sur gazon en empruntant des tournois de préparation afin d’arriver, en pleine forme, au temple du tennis mondial. On parle, ici, du 3ème Grand Chelem de l’année, prévu du 28 juin au 11 juillet. C’est de Wimbledon qu’il s’agit et qui n’avait pas eu lieu l’année dernière à cause de la pandémie de coronavirus. Si les Anglais se sont permis cette année blanche, c’est en raison d’une assurance très prévoyante avec une clause spéciale «pandémie» dont les retombées ont dépassé les 11 millions d’euros qui ont été distribués aux joueurs et joueuses qui auraient dû participer à cette édition annulée en raison du COVID-19. Qui dit mieux ?