Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Malentendus autour de l’aide octroyée aux ménages


Rédigé par Hajar Lebabi le Lundi 30 Mars 2020

Malgré l’effort de vulgarisation remarquable entrepris par les autorités en vue d’expliquer au grand nombre les étapes d’octroi et de déblocage de l’aide aux ménages mise en place par le CVE au profit des marocains affectés économiquement par l’état d’urgence sanitaire, des malentendus persistent.



Dans un communiqué du Ministère de l’intérieur diffusé le lundi 30 mars, celui-ci fait état du déplacement en masse de certaines familles vers les bureaux des préfectures, annexes et autres caïdats en vue de s’enquérir des démarches à entreprendre pour profiter des aides mises en œuvre par le Comité de Veille Economique (CVE) au profit des ménages affectés par les mesures instaurées dans le cadre de l’état d’urgence contre l’épidémie du coronavirus. A ce propos, le Ministère de l’intérieur appelle les concernés à se conformer aux procédures mises en place par les autorités en vue de bénéficier de ces aides. Celles-ci sont claires et détaillées comme suit.

Étapes simples
 
Les candidats à l’aide aux ménages doivent communiquer à partir du lundi 30 mars et jusqu’au dimanche 6 avril, le numéro de leur  numéro d'Identifiant Personnel de la Couverture Médicale (IPCM) apposé sur leur carte RAMED via un SMS au numéro vert 1212. L’envoi est réservé au chef du foyer responsable de la famille (père, mère veuve ou divorcée, ou tuteur légal). Chaque candidat à l’aide doit utiliser son propre téléphone pour l’envoi de son numéro  d'IPCM.

A compter du 6 avril, les postulants recevront sur leur téléphone un code secret qui doit être précieusement gardé car il sera nécessaire pour le déblocage de l’aide. Celle-ci pourra être retiré dans le lieux spécifié par le même SMS de réponse informant du code.

Des lieux encore méconnus

Ces lieux de déblocage des aides qui ne sont pour le moment pas encore déterminés, devraient être selon les explications fournies par le ministre de l’économie et des fiances, Mohamed Benchâaboun, lors de son passage du dimanche sur la deuxième chaîne nationale, soit des Guichets Automatiques Bancaires (GAB), soit des agences de transferts d’argent, soit des bureaux d’administrations habilitées à le faire.

Il est à noter enfin que le même numéro 1212 auquel doivent êtres adressés les SMS, est celui de plateforme téléphonique mise en place pour assurer l'information et l'assistance du public concerné, ainsi que pour recevoir ses éventuelles réclamations.

Pour plus de détails, la vidéo ci-jointe réalisée par le CVE et animée par l’excellent Mustapha Swinga se propose de détailler les différentes étapes avec un souci de vulgarisation très poussé. Nous la diffusons à toute fin utile et en guise de contribution à cet effort d’information et de vulgarisation.

  


Dans la même rubrique :
< >