Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

MCA-WAC (1-1) : Le Wydad victime de la VAR, de l'arbitre et de la CAF


Rédigé par A. KITABRI le Vendredi 14 Mai 2021



Le Wydad aurait pu faire mieux !
 
Le Wydad aurait pu faire mieux. Le nul (1-1) est certes un avantage grâce au but marqué à l’extérieur, mais il a laissé filer une victoire à sa portée. Sur le terrain, le Wydad était supérieur à tous les niveaux. Toutefois, le résultat final était un score de parité, un match nul. Ce n'était pas assez bien payé !
 
Le Wydad a bien tourné !
 
Le Wydad a déroulé son jeu habituel. La défense, le milieu et l'attaque ont fait ce qu'il fallait faire jusqu'au but encaissé. Un pressing haut, une récupération rapide, une transition fluide balle au pied, des opportunités mais la finition n'a pas suivi. Le Wydad n'a pas profité de sa domination, une domination qu'il n'a pas pu concrétiser.
 
Faute d'arbitrage et injustice !
 
Tessema a été injuste envers le Wydad. A la 32ème minute, un centre dans l'axe d'Attia Allah. El Kaâbi, coupant la trajectoire du ballon, l'a dévié vers les poteaux. Il a touché la transversale et a rebondi vers El Karti lequel, de la tête, a trouvé les filets. Mais l'arbitre n'a pas validé l'action pour un hors-jeu inexistant. La VAR aurait changé et rectifié la décision de Tessema.
 
El Karti, le Wydad et la VAR ne sont pas des amis !
 
Décidément, El Karti et la VAR ne sont pas amis. Après Radés, elle lui a joué encore un mauvais tour parce qu'elle a été encore une fois absente. Cette fois, le fautif est la CAF.
Il est inadmissible, inacceptable, irrationnel et non professionnel de jouer des matches à ce niveau de la compétition sans la VAR. Cela engendre la polémique, l'injustice et fausse les résultats.  Tessema a faussé l'issue du match. Sa décision a influé sur le résultat final et a perturbé les joueurs du Wydad.
L'absence de la VAR a encore une fois été catastrophique pour le Wydad. Après Tunis, c’était le tour d'Alger. Cette fois-ci, seule la CAF endosse la responsabilité. Ce samedi, il y a la réunion de son Comité exécutif. Sûrement, l'incident du stade 5 juillet sera d'actualité. On va en parler.
 
Toujours ce relâchement...nuisible !
 
Seulement, en dépit de la non validation du « premier but », le Wydad a sa part de responsabilité. Avant la balle arrêtée qui a occasionné l'égalisation du MCA, les Wydadis ont multiplié les déchets, fait preuve de déconcentration, de relâchement voire d'un manque de sérieux. C'est devenu leur marque. Ils gâchent des matches à leur portée dès qu'ils sont en avance. Une seule fois, ils ont été sérieux jusqu’au sifflet final, c'était face au Raja.
 
Rester positif !
 
On va positiver et ne retenir que la bonne face de la soirée MCA-WAC. Le Wydad a montré qu’il a les moyens de passer en demi-finale. Le collectif impressionne. Tel le cas de Hassouni qui revient en forme, étale son talent et qui marche sur de l'eau en ce moment. Le cas d'Attiat Allah, de Jabrane, etc.
On peut faire confiance au Wydad lors du retour mais à une seule condition. Il faut que les joueurs soient appliqués et impliqués dans le match du début à la fin. Les moyens, ils les ont. Ils ont besoin de rester sérieux, concentrés.