Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

MCA-Morocco contribue à l’organisation de séances en ligne au profit de lycéennes


Rédigé par Safaa KSAANI le Lundi 10 Août 2020

Des lycéennes marocaines, ivoiriennes et américaines ont bénéficié de séances en coding, en intelligence artificielle ou encore en sciences de l’espace, tenues à distance, du 3 au 7 courant.



MCA-Morocco contribue à l’organisation de séances en ligne au profit de lycéennes
L'Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco) a contribué à l’organisation d’une série de séances de formation et de coaching en ligne au profit de lycéennes marocaines, ivoiriennes et américaines, animées par des experts de haut niveau mobilisés par des partenaires d’envergure, tels que NASA, AI4All, Astrobotic, Georgia Techet MIT. L'objectif étant de promouvoir les STEAM (Sciences, Technologies, Ingénierie, Arts et Mathématiques) auprès des élèves participantes et de renforcer leur esprit de leadership, ont indiqué les organisateurs dans un communiqué.

Clôturé par le Président Directeur Général de MCC Sean Cairncross, ce camp virtuel a été marqué par la tenue d’une séance d’ouverture co-présidée par l’Ambassadeur des États-Unis d’Amérique au Maroc David T. Fischer, la Directrice Générale de l’Agence MCA-Morocco Malika Laâsri et le Président de l’Université Al Akhawayn à Ifrane Amine Bensaïd, a souligné la même source, notant que ce camp virtuel intervient suite au report du «WiSci Camp» que devait abriter le Maroc en juillet 2020 en raison des répercussions de la pandémie «Covid-19».

Il convient de rappeler qu’à l’issue d’un appel à candidatures lancé du 17 février au 31 mars dernier, 40 lycéennes marocaines ont été sélectionnées pour participer au «WiSci Camp», dont 25 sont issues des établissements scolaires bénéficiaires du projet «Éducation Secondaire» et 15 autres issues d’autres lycées du Royaume.

Par ailleurs, les organisateurs donnent rendez-vous à quelque 100 lycéennes issues du Maroc, de la Côte d’Ivoire et des États-Unis d’Amérique en août 2021 pour bénéficier d’un programme de formation intensif en sciences et technologies, ponctué par l’organisation de plusieurs ateliers pratiques (coding, biologie, cartographie et imagerie satellitaire, information géo-spatiale...).