Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Régions

M’diq-Fnideq : En quête d’un décollage économique


le Jeudi 11 Février 2021

Deux réunions se sont tenues, mardi au siège de la préfecture, en vue d’examiner les mesures pour
un décollage économique et une amélioration des conditions de vie des catégories en situation de précarité.



M’diq-Fnideq : En quête d’un décollage économique
Présidées par le Wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Mhidia, ces réunions se sont déroulées en présence notamment de la présidente de la région, du gouverneur de la préfecture de M’diq-Fnideq, du directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), et des représentants des services décentralisés.

La première réunion a été une occasion pour débattre de la situation, aux côtés des présidents des collectivités territoriales et des acteurs politiques locaux, qui ont exprimé leur préoccupation face à la récession économique que connait cette zone, suite à la fermeture du point de passage de Bab Sebta, et aux conséquences de la pandémie sur la situation économique et sociale des habitants de la préfecture de M’diq-Fnideq, a indiqué un communiqué de l’APDN.

Quant à la deuxième réunion, elle a connu la participation des acteurs locaux et des militants de la société civile, en particulier des représentants des groupes de jeunes et de femmes, qui ont exprimé leurs aspirations et leurs points de vue sur les conditions difficiles qu’ils endurent à cause de la crise économique que connait la région, faisant part de la souffrance de la population locale et de la nécessité de trouver des solutions urgentes.

En réaction aux interventions des élus et des acteurs de la société civile, le Wali de la région a fait part de sa compréhension de la situation difficile que traverse cette zone et de ses conséquences économiques et sociales sur la population.

Il a, dans ce cadre, assuré que la mobilisation pour la réalisation des solutions se poursuit toujours, à travers le lancement du Programme intégré de développement économique et social de la préfecture de M’diq-Fnideq et la province de Tétouan, visant à lancer des projets et à développer des mesures pratiques devant créer des emplois et fournir l’accompagnement et le financement nécessaires aux porteurs de projets, ainsi qu’encourager les investisseurs à assurer les financements partiels du foncier, et à encadrer et former les employés, tout en prenant en charge leurs frais de transport.

En plus de ce programme, le Wali s’est arrêté sur les mesures du troisième programme de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), qui vise à améliorer le revenu et l’inclusion économique des jeunes, à travers le soutien financier et l’accompagnement de ceux qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat, ainsi que sur le programme «Intilaka» qui permet de faciliter l’accès au financement des auto-entrepreneurs, des jeunes porteurs de projets, des micro-entreprises et des TPE.

Dans ce contexte, il a exhorté les intervenants à redoubler d’efforts dans le cadre d’une coordination étroite et d’une mobilisation collective pour poursuivre la mise en œuvre des programmes et garantir leur réussite.

Pour sa part, le DG de l’APDN, Mounir El Bouyoussfi, a présenté les mesures en cours de mise en œuvre et celles à engager, ainsi que les mesures urgentes lancées par les différents partenaires et intervenants.

Il s’est ainsi arrêté sur le Programme intégré de développement économique et social de la préfecture de M’diq-Fnideq et la province de Tétouan (2020-2022), pour un budget de 400 millions de dirhams, qui vise à accélérer la construction et la réhabilitation de la zone d’activités économiques de Fnideq.

Ce programme ambitionne également de renforcer l’attractivité des investissements dans les zones industrielles existantes et à inciter les investisseurs à s’y installer.