Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Ligue des champions / WAC-MCA (1-0) : Le Wydad se qualifie dans la douleur !


Rédigé par A. KITABRI le Samedi 22 Mai 2021



De la souffrance gratuite !
 
Le Wydad s'est qualifié mais dans une douleur atroce telle celle d'une femme en accouchement. Toute cette souffrance à cause d'un seul homme : Ayoub El Kaâbi. Il a malmené, maltraité, brutalisé et fait souffrir les Wydadis, tous les Wydadis, présents au complexe et ailleurs !
 
El Kaâbi : c'est de la maltraitance !
 
 Deux balles de match, une par mi-temps. La première, à quelques minutes de la pause, un tir bien appuyé d'El Karti, le ballon a tapé sur la transversale et est revenu dans le jeu.  El Kaâbi a lamentablement raté la reprise. De la tête, il a offert le ballon au gardien.
Après la pause, une opportunité des plus nettes lui est offerte pour libérer tout le Wydad, joueurs, staff et supporters, du stress et de la pression, une pression énorme qui allait devenir gigantesque au fil des minutes. Bien relancé en profondeur par El Karti, il s'est trouvé face au gardien, de son pied fort, le pied gauche, il a raté le cadre grand ouvert. Insupportable, incompréhensible, lamentable, du grand gâchis qui aurait pu coûter au Wydad la qualification.
 
El Kaâbi, le bon et le mauvais !
 
El Kaâbi a un problème avec la finition et la dernière action. Oui, il joue sans ballon, fait des appels, des passes, mais au moment de finaliser, c'est pas possible ce qu'il rate. El Kaâbi doit des excuses à tous les Wydadis, sans exception !
 
La phobie des 30 dernières minutes !
 
Cette fois-ci, le désastre n'a pas eu lieu. Ils ont résisté et tenu bon jusqu'aux ultimes secondes. Le Mouloudia avait prévu le scénario d'exploiter cette faille récurrente du Wydad.
 
Une fin de match stressante
 
 Le coach algérien avait préféré jouer la défense et les contres. Le bloc bas et la relance par des contres. Lors des 20 dernières minutes, il a changé son système et son organisation. Il a fait avancer son bloc obligeant le Wydad à reculer. La conséquence : La pression du Mouloudia s'intensifiait au fil des minutes. Les Wydadis s’énervaient, repoussaient et subissaient. Heureusement, El Karti a réussi à mettre fin au calvaire wydadi à quelques minutes du sifflet final.
 
La délivrance !
 
90e+2 minute : Une action collective entamée du côté droit par le malheureux El Kaâbi vers Jabrane puis El Karti qui a relancé Ounajem du côté gauche.  Ounajem dans la surface de réparation allait servir El Karti qui a coupé la trajectoire du ballon le plaçant au fond gauche des filets mettant fin au suspense et à la souffrance de tous les Wydadis, sur le terrain et devant le petit écran.
 
De la violence gratuite !
 
Après le sifflet final, on a assisté à une scène qui fait honte au football africain. Des joueurs algériens ont tenté d'agresser physiquement l'arbitre. Heureusement, le service de sécurité a réussi à le protéger. Le motif : pas évident. Rien à signaler d'irrégulier côté arbitrage. Les Algériens reprocheraient à l'arbitre quelques secondes de jeu encore à jouer ! La CAF réagira sévèrement.
 
El Karti…enfin un but approuvé
 
Enfin, son but a été validé en Ligue des Champions. C'est son 3ème, le 1er a été refusé à Radès en Tunisie face à l'Espérance en finale de la LDC. Un but à l'origine d'une polémique qui a été à l'origine de la décision de la CAF de faire jouer ses finales interclubs en un seul match. Le 2ème était récemment à Alger en quart "aller" face au Mouloudia. Un but valable 100% mais l'arbitre en a décidé autrement. Ce samedi, son but a été validé mettant fin à une injustice qui a tant duré.
 
Avantage aux Wydadis
 
Les statistiques d'après-match ont penché du côté du Wydad : possession, tirs cadrés, occasions créées, corners, coup-francs,...les chiffres étaient wydadis. Le Mouloudia cherchait surtout le KO. Jouant la plupart du temps dans son milieu de terrain, les Algériens attendaient les contres et surtout les balles arrêtées.