Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Ligue des champions / Dortmund-Séville : Bounou et En-Nsiry quittent la compétition par la grande porte


Rédigé par A.KITABRI le Mercredi 10 Mars 2021



Ligue des champions / Dortmund-Séville : Bounou et En-Nsiry quittent la compétition par la grande porte
Bounou et En-Nsiry sont passés mardi soir tout près des quarts de finale de la Ligue des Champions. La partie était à l'avantage du FC Séville mais les Andalous avaient en face un grand jeune homme qui les a lui seul éliminés, Erling Haaland.
En-Nesyri a réalisé un beau match concrétisé par deux belles réalisations. Le pénalty était impeccable. Le deuxième but était de toute beauté. Il quitte la compétition avec 6 réalisations. Il dépasse un certain Marouane Chamakh qui avait marqué 5. En-Nesyri devient ainsi le meilleur buteur marocain de la Ligue des Champions européens.
Bounou a encore prouvé sa valeur. Il a réalisé plusieurs arrêts. Sa plus belle réaction de la soirée était sur le pénalty rocambolesque de Dortmund. Arrêté dans un premier temps, ensuite retiré pour un faux positionnement, le pénalty a failli être raté, Bounou étant parti du bon côté, mais la puissance du tir a fait la différence. 
Un match plein, très disputé, de beaux buts, des penalties mais également quelques failles de l'arbitrage. On cite pour l'exemple le dernier pénalty non accordé à Séville en fin de match. L'arbitre n'a même pas fait appel à la VAR pour vérification. Ce pénalty non sifflé aurait pu mener les coéquipiers de Bounou aux prolongations.
Séville et ses deux Marocains sortent par la grande porte. Ils n'ont pas démérité. Ils avaient seulement en face un joueur exceptionnel, à lui seul, il a fait la différence. En aller et en retour, il a été décisif grâce à ses deux doublés.
Dortmund avait mené au score grâce à Haaland auteur du premier doublé du match, aux 35e et  54e minutes (sur pénalty). Séville est revenu au score grâce à En-Nesyri, auteur du deuxième doublé de la partie, aux 68e (sur pénalty) et 90+5.