Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Liaisons aériennes : Air France met en place des vols spéciaux


Rédigé par Siham Mdiji le Vendredi 2 Avril 2021

Suite aux dernières mesures prises par les autorités marocaines, la compagnie aérienne Air France a fait une annonce sur son site concernant le maintien des vols de rapatriement. Détails.



Liaisons aériennes : Air France met en place des vols spéciaux
A partir du 1er avril, la compagnie aérienne Air France envisage d’assurer des vols de rapatriement soumis à l’accord des autorités marocaines, et ce, au départ de Casablanca, Marrakech et Rabat, a-t-elle fait savoir sur son site, ajoutant qu’ « une partie de nos vols initialement prévus seront maintenus pour permettre le rapatriement des ressortissants ou des résidents européens ainsi que les passagers en correspondance à Charles De Gaulle ».

La compagnie a précisé que « les passagers qui ont déjà réservé seront automatiquement reportés sur ces vols », notant que tous les voyageurs de 11 ans et plus, souhaitant se rendre en France métropolitaine sont appelés à présenter un test PCR négatif datant de moins de 72 heures avant le départ. Une fois en France, ces derniers seront dans l’obligation de s’isoler pour une période de 7 jours, puis à refaire un deuxième test PCR par la suite, ainsi une attestation de déplacement pour motif impérieux doit obligatoire être présentée pendant l’enregistrement.

Concernant les voyageurs ayant déjà réservé leur billet de Paris vers certaines villes marocaines, à savoir Casablanca, Marrakech et Rabat, Air France a indiqué que « les vols initialement prévus à partir du 31 mars 2021 sont annulés jusqu’à nouvel ordre ».

Rappelons que les autorités marocaines ont décidé, le 29 mars, de suspendre les liaisons aériennes en provenance et à destination de la France et de l’Espagne, à partir du 30 mars jusqu’à nouvel ordre. Cette décision est justifiée par l’aggravation et la recrudescence de l’épidémie dans ces deux pays, suite à la nouvelle vague du covid-19 à cause des nouveaux variants.