L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



International

Les premiers mots du nouveau roi d'Angleterre après le décès de la reine Elizabeth II


Rédigé par l'Opinion le Jeudi 8 Septembre 2022

Le nouveau roi Charles a qualifié jeudi, dans sa première intervention en tant que souverain, la mort de sa mère Elizabeth II de "moment de très grande tristesse" qui sera ressenti "dans le monde entier".



"Le décès de ma mère bien-aimée, Sa Majesté la Reine, est un moment de très grande tristesse pour moi et tous les membres de ma famille. Nous pleurons profondément la disparition d'une souveraine chérie et d'une mère bien aimée. Je sais que sa perte sera profondément ressentie dans tout le pays, les royaumes et le Commonwealth, ainsi que par d'innombrables personnes dans le monde entier", a déclaré le roi de 73 ans dans un communiqué.

La Reine Elizabeth II a rendu son dernier souffle après plus de 70 ans de règne à la tête du Royaume-Uni et de 15 autres États où elle avait le statut de Souveraine, une longévité sans précédent pour la monarchie britannique.

Les derniers mois de la Reine, montée sur le trône à 25 ans le 6 février 1952 à la mort de son père George VI, ont été ponctués de problèmes de santé qui l'ont forcée à raréfier ses apparitions publiques, notamment depuis une brève hospitalisation en octobre 2021. Elle a toutefois continué à assumer des "tâches légères" au château de Windsor, la plupart du temps par visioconférence.

Durant son long règne, elle a côtoyé quinze Premiers ministres britanniques successifs, de Winston Churchill à Liz Truss, et a promulgué près de 4.000 lois votées au Parlement.

Née Elizabeth Alexandra Mary le 21 avril 1926 à Londres, elle épouse à l'âge de 21 ans son cousin éloigné Philip de Grèce à l'abbaye de Westminster. Leurs noces ont lieu juste après la Seconde Guerre mondiale et de leur union naîtront quatre enfants : Charles, héritier du trône, qui voit le jour en 1948, suivi d'Anne en 1950, Andrew en 1960, et Edward en 1964.

Le 2 juin 1953, presque seize mois après le décès de son père, la Reine est couronnée à l'abbaye de Westminster au cours d'une cérémonie retransmise en direct à la radio et la télévision en 44 langues.

C'était la toute première retransmission en Mondovision de l'Histoire. Un événement rendu possible grâce à ce qui s'apparente à un exploit pour l'époque, puisque le couronnement d'Elizabeth II a été couvert par 20 caméras installées dans l'abbaye de Westminster, aux côtés des 7.000 invités.

Des caméras ont même été installées dans les rues de Londres pour pouvoir immortaliser à la fois les acclamations des millions des Britanniques massés sur les trottoirs et le traditionnel parcours en carrosse de la Reine, à l'époque seulement âgée de 27 ans.

Durant son long règne, elle a été témoin de bouleversements internationaux majeurs, du premier pas de l'Homme sur la lune, à la démocratisation de l'internet, en passant par la chute du mur de Berlin. Durant cette longue période, elle a incarné une forme de stabilité qui, avec sa neutralité irréprochable, a grandement participé à sa popularité record auprès des Britanniques.

En mai 2011, elle entame une visite historique en Irlande, la première d'un monarque britannique depuis l'indépendance du pays en 1922. Placé sous le signe de la réconciliation, cet événement a grandement participé à l'apaisement des tensions historiques entre la république et le Royaume-Uni.

Dix ans plus tard, elle est apparue démunie après le décès de son époux et fidèle compagnon, le duc d'Edinbourg, à l'âge de 99 ans. Des images de la Souveraine, assise seule au premier rang dans l'église en raison des restrictions liées au Covid-19, avaient d'ailleurs provoqué l'émotion des Britanniques, regrettant qu'elle ne puisse partager son chagrin avec les autres membres de la famille royale.

Continuellement saluée pour son dévouement inlassable au service du Royaume-Uni, son jubilé de platine, célébrant en juin ses 70 ans de règne, a été l'occasion pour le peuple britannique de lui faire part de sa reconnaissance.

Bannières, drapeaux et portraits géants ont ainsi été accrochés dans les rues de tout le Royaume-Uni et plusieurs milliers de personnes se sont massés le long du Mall, avenue menant au palais de Buckingham pour célébrer cet événement et saluer la Reine durant son apparition sur le balcon. Même le parti républicain irlandais Sinn Fein a souligné, à cette occasion, le rôle de la Souveraine dans le processus de paix en Irlande du Nord, une démarche longtemps impensable de la part de l'ex-vitrine politique de l'IRA.

Le décès d'Elizabeth II marque la fin d'une ère pour une proportion importantes de Britanniques, si ce n'est de la population mondiale. En effet, selon l’Office des statistiques nationales (ONS), 83% des personnes vivant au Royaume-Uni n’ont pas connu d’autre monarque.

Le dixième jour suivant son décès sera proclamé jour de deuil national et des funérailles nationales auront lieu à l'abbaye de Westminster, lieu de son intronisation.

(Avec Agence)



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 5 Octobre 2022 - 17:07 L’Europe affiche son soutien aux Iranien(ne)s







🔴 Top News










 
Other