Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Les hôteliers demandent au Gouvernement d'ouvrir les frontières


Rédigé par Anass Machloukh le Jeudi 8 Octobre 2020

Impuissants face au coup d'arrêt infligé par la Covid-19 à leur activité, les hôteliers revendiquent l'ouverture immédiate des frontières comme ultime solution pour sauver le secteur touristique de la faillite.



Les hôteliers demandent au Gouvernement d'ouvrir les frontières

Vivement pénalisés par l’agonie du secteur touristique, les opérateurs hôteliers ont lancé un cri d’alarme sur la situation actuelle demandant l’ouverture immédiate des frontières. Dans une lettre envoyée au Chef du gouvernement Saad Dine El Othmani, la Fédération nationale de l’Industrie hôtelière a fait part de son inquiétude vis-à-vis de l’état déplorable du tourisme actuellement qui n’a pas pu se relever du choc de la pandémie malgré les efforts du gouvernement.

Dans la lettre, le président de la Fédération Lahcen Zemlat n’a pas manqué de souligner au Chef du gouvernement que les établissements d’hébergement et leur personnel sont au bord de la faillite, sachant que le manque de visibilité ne fait qu’augmenter cette probabilité. Cette situation contraint plusieurs établissements à fermer leurs portes et procéder au licenciement, indique M. Zelmat.

Faute de lueur d’espoir, il ne reste d’autre solutions que l’ouverture des frontières, estime la Fédération qui précise qu’« il est temps d’enclencher un nouveau tournant dans la gestion de cette pandémie et qui n’est d’autre que l’ouverture des frontières ». En outre, la fédération appelle également à limiter les restrictions de déplacement entre les villes afin de booster le tourisme interne.

Dans ce sens, les opérateurs hôteliers revendiquent un rôle plus conséquent de Royal Air Maroc qui selon eux, doit sortir du cadre restreint des vols spéciaux et relancer les vols incluant les destinations touristiques marocaines telles que Marrakech, Agadir, Tanger, Fès et l’Oriental.