L'Opinion Maroc - Actuali
Consulter
GRATUITEMENT
notre journal
facebook
twitter
youtube
linkedin
instagram
search


   



Actu Maroc

Les enseignants et cadres des universités multiplient les demandes de départ


Rédigé par L'Opinion le Vendredi 7 Octobre 2022

Abdellatif Miraoui, ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l'innovation, a donné des instructions aux présidents d'université et aux responsables des établissements affiliés au ministère de l'Enseignement supérieur, de rejeter les demandes de démission et de départ en retraite anticipée présentées par les professeurs chercheurs et les cadres administratifs des facultés et des instituts supérieurs.



Miraoui a envoyé une note aux présidents d'université et aux responsables des établissements affiliés au ministère de l'Enseignement supérieur leur demandant de ne pas approuver de telles demandes "sauf dans des cas extrêmes et justifiés", sans préciser exactement ces cas.
 
Le courrier est daté du 6 octobre. Il a été adressé par Abdellatif Miraoui, ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l'innovation à l'inspecteur général du ministère, aux présidents des universités, à la directrice du Centre national de la recherche scientifique et technique, au directeur des Œuvres sociales universitaires et au directeur de l'Agence nationale d'évaluation et d'assurance qualité de l'enseignement supérieur.
 
La correspondance précise que le ministère a reçue dernièrement de nombreuses demandes de départ en retraite anticipée et de démission, initiées par des enseignants chercheurs et des fonctionnaires administratifs et techniques des universités.
 
Ces demandes qui sont en augmentation continue, ont toutes été approuvées par les supérieurs hiérarchiques concernées, ce qui devient problématique selon Miraoui : si le ministère accède à ces demandes, un déficit de personnel sera constaté au niveau des universités ce qui réduira le taux d'encadrement pédagogique et administratif à un moment où le ministère mène une réforme de l'enseignement supérieur ; et si le ministère décline ces demandes, des recours par les concernés auprès du tribunal administratif demeurent possibles.
 
C'est ainsi que le ministre demande à ses responsables de rationaliser le traitement des demandes de départ, de n'accepter que les demandes justifiées et de faire prévaloir l'intérêt général, sachant que les demandes approuvées seront prises en compte dans la distribution des postes budgétaires prévus dans la loi de finances.

Les enseignants et cadres des universités multiplient les demandes de départ

Les enseignants et cadres des universités multiplient les demandes de départ








🔴 Top News











 
Other