Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Les défis sécuritaires du derby casablancais


Rédigé par La rédaction le Samedi 3 Octobre 2020

Les matches du derby qui opposent le Raja au Wydad posent des défis sécuritaires constamment renouvelés, combinés à la sensibilité des aspects sécuritaires ayant trait à ces rencontres, où chaque détail a son poids dans la réussite globale de cet évènement, a affirmé le préfet de police de Casablanca, Abdellah El Ouardi.



L'organisation de l'aspect sécuritaire du derby n'est pas une tâche de tout repos, tant sur les plans personnel que professionnel, d'autant plus que dès la phase de préparation et de mise en oeuvre des mesures sécuritaires encadrant ce grand rendez-vous footballistique, chaque détail vaut son pesant d'or alors que l'ensemble des intervenants doivent être conscients des missions qui lui sont assujettis pour la réussite de cet évènement, a indique M. El Ouardi dans une interview parue dans la "Revue de police", dans son édition du mois de septembre.

Le derby casablancais est, en effet, un évènement qui requiert la mobilisation de toutes les compétences et expertises policières disponibles, outre les ressources humaines et moyens logistiques et matériels de la préfecture de Casablanca et au niveau central, a-t-il fait valoir, notant que sur le terrain, la préparation du derby repose sur une planification préalable minutieuse de l'ensemble des opérations précédant, accompagnant ou suivant le match, un processus durant lequel les agents de la police doivent maintenir le même niveau de vigilance et de concentration jusqu'à la dispersion totale des spectateurs et le retour de chacun d'eux sain et sauf chez lui.

Eu égard à l'interférence des missions qui incombent aux différents intervenants dans la gestion de ce match et la multiplicité de l'action policière, le maintien de l'ordre durant ce derby est l'une des épreuves les plus délicates dans la carrière d'un préfet de police d'une métropole comme Casablanca, dans la mesure où la complémentarité, la coordination et la communication entre le commandement et les unités sur le terrain jouent un rôle clé dans la réussite de cet important rendez-vous, a-t-il soutenu.

M. El Ouardi a poursuivi dans ce sens que la préparation de ce derby commence dès l'annonce de la date de sa tenue, à travers des réunions au plus haut niveau sous la supervision du Wali de la région Casablanca-Settat, avec la participation de l'ensemble des parties prenantes (sécurité, administration, service), l'objectif étant de passer au peigne fin tous les aspects organisationnels de ce match et la coordination entre les autorités publiques, sécuritaires et territoriales ainsi qu'avec les conseils élus et les représentants des deux clubs.

Le préfet de police de Casablanca a souligné également que la préparation et la gestion sécuritaire du derby nécessite la mobilisation des fonctionnaires de la sûreté nationale et des forces publiques, toutes spécialités et domaines d'action confondus, outre d'importants moyens matériels, d'autant plus que l'aspect sécuritaire de ce match ne se limite pas seulement à l'enceinte du stade, mais concerne également des préparatifs qui touchent l'ensemble du pôle urbain de Casablanca et des zones urbaines qui s'étendent sur plusieurs kilomètres du centre-ville.

Le responsable a en outre fait savoir que le "tifo" qui fait partie du folklore de ces derby, fait l'objet de réunions entre une commission locale et les ultras afin de débattre, dans la limite du possible, de son contenu, notant par ailleurs que durant le match, une évaluation instantanée de l'évolution de la situation sécuritaire est effectuée, se basant en cela sur l'analyse des données collectées afin de prendre les décisions qui s'imposent, tout en adaptant les mesures sécuritaires à l'évolution de la situation, ce qui requiert, selon lui, vigilance et attention de la part du commandement de l'ensemble des aspects du protocole sécuritaire mis en place.

De nouvelles technologies, comme les caméras de surveillance au sein du complexe sportif Mohammed V ou celles mobiles dont sont équipées les voitures de la sûreté nationale ou les agents de police, sont appuyées sur le terrain par une équipe multidisciplinaire disposant des moyens et de l'expertise technique à la pointe de la technologie afin de détecter les explosifs et objets suspects au niveau de l'ensemble des dépendances du stade et s'assurer également du non stockage de toutes matières pouvant constituer un danger pour les citoyens.

S'agissant des missions subsidiaires qui incombent aux services de la sûreté nationale durant les matches du derby, tout comme les rencontres internationales, M. El Ouardi a noté qu'il y a lieu de citer la sécurité des joueurs, des arbitres et des staffs techniques des deux équipes, en escortant les convois de leur lieu de résidence jusqu'au stade.

M. El Ouardi a tenu à appeler par ailleurs à accorder une importance primordiale à la sécurité des infrastructures sensibles et des services étrangers le jour du derby casablancais, notamment s'il coïncidet avec l'organisation d'activités sociales ou ludiques à Casablanca.

Après le match, une réunion est tenue afin de dresser une évaluation globale, à laquelle prennent part les responsables sécuritaires locaux, et qui est consacrée à la projection des images et vidéos de la rencontre, afin de mettre le doigt sur les points à améliorer ou les défaillances constatées, l'objectif étant la réussite de ce grand rendez-vous qui mobilise l'ensemble des capacités sécuritaires de la préfecture de Casablanca, a-t-il conclu.

(Avec MAP)

  


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Octobre 2020 - 11:36 Omnisports : Courrier du Nord-Est

Jeudi 22 Octobre 2020 - 16:36 Tennis : Les derniers rendez-vous 2020