Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Les consommateurs ont désormais un nouveau représentant

Entretien avec Ouadie Madih, nouveau Président de la FNAC


Rédigé par Safaa KSAANI le Lundi 4 Janvier 2021

Le militant des droits des consommateurs, Ouadie Madih, a été élu à la tête de la FNAC, où il occupait, depuis 2013, le poste de Secrétaire Général.



Les consommateurs ont désormais un nouveau représentant
- Suite à votre élection, le 29 décembre dernier, à la tête de la Fédération Nationale des Associations du Consommateur (FNAC), pouvez-vous nous parler des grandes lignes de votre programme ?
- Le premier axe sur lequel nous travaillerons est celui de la régionalisation. Nous comptons renforcer cette notion de façon à ce que chaque région soit représentée lors des Conseils d’administration de la FNAC. En effet, la Fédération est présente dans certaines régions, tandis qu’elle ne l’est pas dans d’autres. Notre objectif est d’assurer une proximité avec tous les consommateurs. Un Conseil régional des associations de protection des consommateurs sera établi dans chaque région, rejoignant ainsi la politique nationale de la régionalisation. Nous comptons également veiller à ce que les associations de protection des consommateurs, spécifiquement celles membres de la Fédération, soient plus dynamiques et proches des consommateurs.

- Quid du travail au niveau de l’arsenal juridique de protection des droits des consommateurs ?
- Nous devons revoir tout ce qui concerne la protection du consommateur sur le plan légal également pour donner un nouveau souffle à la loi 31-08, puis essayer de faire du lobbying auprès du législateur et des départements ministériels concernés, en vue d’avoir une loi de protection du consommateur plus étoffée et protectrice du consommateur. 

- Depuis le début de la pandémie du Coronavirus, la FNAC a mis à la disposition de tous les consommateurs des guichets-consommateur. Ce dispositif est-il toujours de mise ?​ 
- Nous veillerons à ce que la digitalisation des services reste mise au profit des consommateurs, en renforçant la capacité des guichets-consommateurs, qui ont pour fonction d’assister le consommateur en l’orientant, l’informant, le conseillant ou en l’assistant en cas de litige. Nous continuerons dans cette lancée. Par ailleurs, la FNAC est la première association au Maroc à avoir digitalisé tous ses outils de réclamation au profit des consommateurs.

- Dans le contexte actuel, marqué par une crise économique, quel est le rôle du consommateur pour participer au développement économique national ?
- Il convient de rappeler que la FNAC est un acteur économique, surtout en cette période de récession d’activités causée par le Covid-19. De notre côté, nous essayerons de donner un nouveau souffle à notre économie, en incitant les Marocains à consommer local et marocain, et ce, selon certaines exigences. En effet, il s’agit de consommer d’une manière rationnelle et responsable.

Recueillis par Safaa KSAANI 

Portrait

Quand la défense des droits des consommateurs devient une vocation
Derrière son air posé et détendu se trouve un personnage engagé et militant des droits des consommateurs. Ouadie Madih, natif de Casablanca en 1960, a été élu, mardi 29 décembre dernier, Président de la Fédération Nationale des Associations du Consommateur (FNAC) pour un mandat de quatre ans, où il occupait, depuis 2013, le poste de Secrétaire Général. 

L’Assemblée Générale de la Fédération, tenue à distance, a connu la participation des associations membres de la FNAC. A cette occasion, des rapports ont été discutés puis votés, dont le rapport financier, en présence des membres de la Fédération. Par la même occasion, les quinze membres du Conseil d’administration de la FNAC ont été désignés. Ainsi, Ouadie Madih vient remplacer les l’ex-Président de la FNAC, Mohammed Benkaddour, qui a occupé ce poste pour deux mandats successifs.

Par ailleurs, après avoir poursuivi ses études universitaires en architecture à l’ISA St Luc Liège en Belgique, entre 1980 et 1983, puis en gestion d’entreprise à l’Université Sherbrook au Canada, de 1983 à 1987, le nouveau Président de la FNAC avait entamé en 2006 une formation de quatre ans en consumérisme et droit de la consommation. C’est de là qu’est née sa vocation militante.

Ce défenseur des droits des consommateurs est également le Président fondateur de l’association de protection du consommateur UNICONSO Casablanca.

S. K.

Repères

Loi 31-08 : des réformes modestes
Le législateur vient de lever une grande ambiguïté dans la loi 31-08 sur la protection du consommateur. Il s’agit de l’article 202 relatif à la juridiction compétente en matière de litige entre consommateur et fournisseur, amendé via la loi 78-20. Les litiges avec les fournisseurs seront désormais portés devant les tribunaux de première instance, ouverts dans la majorité des centres urbains du Royaume. Ainsi, la proximité des tribunaux de première instance facilitera beaucoup plus la tâche aux consommateurs. L’instruction des dossiers par les tribunaux de première instance sera beaucoup plus longue, mais avec une plus grande protection du consommateur. “C’est une bonne avancée”, se félicite Ouadie Madih, mais “beaucoup de choses restent à revoir dans la loi 31-08, dont la mise en place du Conseil Supérieur de la Consommation, d’un Office de contrôle”, tient-il à préciser.

Une trentaine de guichets consommateur d’ici 2022 
Le concept “guichet consommateur” a démarré au Maroc en 2007 par la FNAC pour accueillir toute requête remontée par le consommateur, quelle que soit sa nature (demande d’informations, réclamations, etc.). Le consommateur peut composer le numéro 0522244748 pour joindre tous les guichets-consommateur sous la tutelle de la Fédération ou déposer une réclamation via la plateforme reclamation.fnacmaroc.org. “L’intérêt est d’instaurer cette culture consumériste et faire en sorte que le Marocain soit un consommateur actif et plus avisé sur ses droits”, nous explique Ouadie Madih. Par ailleurs, la FNAC avait signé, en octobre 2019, une convention de partenariat avec le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Economie verte et numérique, pour la mise en place de 25 guichets professionnels, en plus de 9 guichets mis en place en 2019. Ceci permettra d’atteindre l’objectif de 35 guichets professionnels dépendant de la Fédération à fin 2022.

  


Dans la même rubrique :
< >