Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Sport

Les confessions d’un président pas comme les autres !

Entretien 2ème partie


Rédigé par A. KITABRI le Vendredi 12 Février 2021

Fouzi Lekjaâ, chez le journaliste camerounais Alain Foka



Les confessions d’un président pas comme les autres !
Invité récemment de l’émission « Ils m’ont dit » sur la chaîne officielle (YouTube) du journaliste camerounais Alain Foka, une grande figure du paysage médiatique africain, le président de la FRMF, M. Fouzi Lekjaâ, s’est confié sur plusieurs sujets. On vous présente en vrac la deuxième partie de ces confidences. Des confidences à travers lesquelles le président de la Fédération impressionne tellement il maitrise le sujet et le mot, un communicant maitre de la forme et du fond. Ceux qui en doutent peuvent de visu vérifier que l’homme fait honneur aux Marocains et au Maroc. 

Le financement des clubs ? 

Les clubs bénéficient d’un financement varié et permanant qui émane des collectivités locales. Il y a également les droits des transmissions télévisées. Tous les matchs de la première division professionnelle sont retransmis. Plusieurs matches de la deuxième le sont également. Nous avons une chaine sportive « Arriyadia » qui assure cela. Ensuite, il y a l’apport des supporters. Nous avons des clubs qui évoluent devant une moyenne de 50.000 supporters. C’est le cas du Raja et du Wydad. Nous avons également le système des adhésions et le sponsoring qui génèrent des rentrées d’argent au profit de nos clubs.

Seulement il faut reconnaitre que les budgets de nos clubs sont encore loin du top5 africain mais on est sur la bonne voie pour stabiliser, améliorer et pérenniser leur financement. Notre objectif est d’intégrer le Top 5 africain et d’en être le leader.

Des centres de formation régionaux !

Nous sommes en train de fixer un programme de formation à long terme en collaboration étroite avec les Régions. Elles mettent à la disposition de la Fédération le foncier et 50% du financement du projet. Ce projet permettra à chaque région d’avoir son Centre de Formation Régional, une sorte de mini Complexe Mohammed VI de football. Chaque centre fonctionnera en système « sport et étude ». Les bénéficiaires de la formation seront accompagnés sur le plan scolaire. Les meilleurs de chaque centre régional seront automatiquement sélectionnés pour intégrer le Complexe Mohammed VI de football.  

Le football féminin, ma priorité !

Je fais du football féminin la priorité de mes priorités. On a commencé par la mise en place d’une ligue professionnelle du football féminin. On a établi un contrat-programmes et un cahier des charges où tous les intervenants seront impliqués et responsabilisés : La Ligue Professionnelle du Football Féminin, les Ligues Régionales, la Direction Technique Nationale… On a fixé une feuille de route :

- Professionnaliser le championnat féminin D1 et D2 avec un salaire minimum pour les footballeuses.

-Assurer un encadrement technique qui répond aux normes des licences A et B à tous les niveaux du football féminin.

-Assurer un encadrement médical obligatoire.

-Exiger des clubs affiliés une pratique obligatoire des catégories des jeunes (U17, U20 Espoirs).

Coopération et business !
« On est actuellement en période de rodage du complexe Mohammed VI de football. Plusieurs équipes nationales s’y séjournent. Le complexe fonctionne. Nous avons reçu énormément de demandes d’équipes étrangères. Il y aura deux volets, un volet de coopérations et un autre de business. Le volet de coopération s’inscrit dans le cadre du partage que SM le Roi a toujours recommandé dans une logique globale de développement Sus-Sud. L’autre volet, celui du business, nous permettra de mettre le complexe à la disposition des clubs lors des préparations de l’avant-saison ou pendant la trêve hivernale. Cela nous permettra de fructifier notre centre et d’amortir avant les termes nos investissements tout en assurant la promotion de l’image de notre pays à l’étranger ».