Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Les banques dévoilent leurs mesures d’appui aux ménages et aux entreprises.


Rédigé par Hajar Lebabi le Samedi 28 Mars 2020

Après une certaine période de tergiversation ponctuée de reproches et de dénonciations quant à leur manque de souplesse et d'interaction vis-à-vis des effets économiques ravageurs du coronavirus sur les marocains en général et les entreprises en particulier, les banques réagissent en annonçant une batterie de mesures d'appui.



Othman Benjelloun, président du GPBM
Othman Benjelloun, président du GPBM
Quelques heures à peine après son courrier incendiaire adressé à Chakib Alj, le Président de la CGEM, en réponse à sa lettre dans laquelle il apostrophait les banques concernant leur manque de réactivité et d’empathie envers les entreprises, le Groupement Professionnel des Banques du Maroc (GPBM) de diffuser un communiqué où il annonce une batterie de mesures d’appui et de soutien en faveur des ménages et des entreprises. Ceci en application des recommandations concertées et adoptées dans le cadre du Comité de Veille Economique mis en place par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en vue de contenir les effets économiques ravageurs de la pandémie de coronavirus.

Principale mesure annoncée et qui sera applicable à compter du lundi 30 mars, le report sur demande expresse formulée aux banques des échéances des crédits amortissables et de leasing jusqu’au 30 juin 2020 au profit des ménages et des entreprises directement affectés par le Covid-19, sans frais ni pénalités.

Autre mesure phare qui entrera également en vigueur lundi, la création de lignes de crédit additionnelles de fonctionnement pour les entreprises affectées par le coronavirus. Ceci en vue de leur permettre d’alimenter leurs trésoreries de manière à pouvoir verser les salaires de leur personnel et s’acquitter des créances de leurs fournisseurs. Ces lignes de crédit peuvent couvrir jusqu’à trois mois de dépenses courantes suivant les conditions et mécanismes institués pour bénéficier du fonds Damane Oxygène. Les lignes de crédit contractées dans ce cadre sont soumises à un taux d’intérêt égal au taux de refinancement de Bank Al Maghrib, majoré de 200 points de base. Ils sont remboursables à échéance du 31 décembre 2020, au plus tard.

Pour les entreprises touchées par le Covid-19 ne pouvant pas rembourser leurs lignes de crédit additionnelles de fonctionnement à l’échéance de décembre 2020, les banques peuvent leur accorder des crédits à moyen terme pouvant aller jusqu’à 5 ans pour les amortir.

En guise de conclusion de son communiqué, le GPBM explique vouloir « directement à chaque entreprise et à chaque ménage touchés par les conséquences du Covid19 sur l’ensemble du territoire du Royaume pour les assurer de l’engagement et de la mobilisation de toutes les banques pour leur apporter soutien et appui avec toute l’écoute et la bienveillance nécessaires particulièrement dans la situation difficile actuelle», peut-on lire dans ce communiqué au ton très patriotique et dont la chute résonne comme une deuxième réplique à la lettre adressée vendredi aux banquiers par le président du patronat, Chakib Alj: «Notre objectif suprême est de préserver le tissu économique de notre pays et la solidité de notre écosystème social, économique et financier pour pouvoir relancer très rapidement après cette crise la dynamique engagée depuis plus de 20 ans maintenant au service du développement économique et social de notre chère patrie sous la conduite éclairée de notre Souverain Sa Majesté Le Roi Mohammed VI que Dieu L’assiste».



 

  


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 30 Septembre 2020 - 19:19 BAM : La croissance de la masse monétaire ralentit