Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Légalisation des signatures et certification des copies : le ministère de l’Intérieur fait le point


Rédigé par S.M le Mercredi 5 Mai 2021

La simplification des procédures administratives dans le secteur public ne signifie pas la disparition des services de légalisation des signatures sur les documents et de la certification des copies conformes au niveau des communes, a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.



Légalisation des signatures et certification des copies : le ministère de l’Intérieur fait le point
Afin d’éviter toute confusion concernant la continuité du fonctionnement des services de légalisation des signatures et de la certification des copies conformes au niveau des collectivités territoriales, le ministère de l’Intérieur a fait savoir qu’ils « sont toujours ouverts au grand public pour les documents et actes encadrant la relation des usagers avec le secteur privé, que ce soit les banques, les sociétés de crédit, les sociétés privées, ou pour les transactions entre particuliers, tels les contrats de vente, de location ou autres et ce en application des lois et règlements en vigueur ».

Le ministère de tutelle a souligné que « la loi 55.19 relative à la simplification des procédures et formalités administratives a apporté plusieurs nouveautés pour améliorer la relation entre l’administration et l’usager », ajoutant qu’« une des plus importantes est celle prévue au niveau de l’article 7 qui stipule que l’administration ne peut pas demander à l’usager de légaliser la signature sur les documents constituant le dossier d’une demande d’un acte administratif, et ne peut pas également lui demander de présenter des copies conformes de documents ».

« Les dispositions de l’article 7 de la loi 55.19 s’appliquent uniquement aux actes administratifs émis par l’administration, qu’il s’agisse d’administrations publiques, d’établissements publics, de personnes morales de droit public, d’instances chargées de service public ou de collectivités territoriales, de leurs groupements ou de leurs instances, en charge de la réception et l’étude des demandes, leur traitement et la remise d’actes administratifs », a-t-il précisé.

  


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 27 Novembre 2021 - 19:50 Voici les nouvelles conditions d’accès au Maroc