Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Lebbar : « Il faut mettre un terme à la hausse des prix »


Rédigé par Hiba Chaker le Jeudi 18 Novembre 2021

Après avoir été adopté à la Chambre des représentants du parlement, le PLF 2022 arrive à la Chambre des conseillers. L’Istiqlal insiste sur l’impératif de revenir au plafonnement des prix des matières de première nécessité.



Lebbar : « Il faut mettre un terme à la hausse des prix »
Lors de cette séance consacrée à la discussion du PLF-2022, Abdeslam Lebbar, chef du groupe istiqlalien « Pour l’Unité et l’Egalitarisme » à la Chambre des conseillers, a annoncé que " les Marocains attendent de ce gouvernement un réel changement afin de restaurer la confiance dans la politique ».
 
Ainsi, le groupe istiqlalien a insisté sur l’impératif de revenir au plafonnement des prix des matières de première nécessité comme le gaz et la farine, suite à la hausse démesurée des prix des denrées alimentaires.

Considérant qu’être à la majorité "exige qu'on dévoile les faits et les problèmes, qu'on soutienne le gouvernement et qu'on l'aide à les résoudre", Lebbar s’est adressé à Mme Nadia Fattah Alaoui, ministre de l'Économie et des Finances, en demandant « Qu'avons-nous fait, madame la ministre, pour arrêter la hausse des prix ? », estimant que « les prix sont comme Corona, en ce sens qu’ils ne font pas de distinction entre les riches et les pauvres, mais affectent plutôt toutes les composantes de la société marocaine ».

Lebbar a demandé également « Qui peut aller au marché aujourd'hui et répondre à tous ses besoins ? Est-ce que cent dirhams suffisent aujourd’hui pour acheter les légumes et l’huile ? ».
Le groupe istiqlalien a appelé finalement à ouvrir un dialogue social sérieux et responsable, pour résoudre les différents problèmes, sociaux soient-ils ou économiques et répondre aux différents besoins et attentes des citoyens particulièrement au niveau des villages, notamment en matière d’accès aux soins de santé, une problématique qui demeure particulièrement complexe et multidimensionnelle.