Menu
L'Opinion
Lire GRATUITEMENT notre journal en PDF
L'Opinion
Facebook
Twitter
YouTube Channel
Instagram
LinkedIn

Actu Maroc

Le potentiel important des provinces du Sud pour les Géomètres-Topographes

Entretien avec Khalid Yousfi, Président de l’ONIGT


Rédigé par Safaa KSAANI le Mardi 5 Janvier 2021

L’Ordre National des Ingénieurs-Géomètres-Topographes (ONIGT) affirme son engagement à participer au développement des provinces du Sahara marocain.



Khalid Yousfi, Président de l’ONIGT
Khalid Yousfi, Président de l’ONIGT
- Suite à la reconnaissance par les USA de la marocanité du Sahara, quelles perspectives s’ouvrent dans les provinces du Sud aux Ingénieurs-Géomètres-Topographes (IGT) ?
- La reconnaissance par les USA de la marocanité du Sahara est le fruit d’un travail en profondeur sur le long terme, et vient d’enclencher un large consensus autour de la légitimité de la cause défendue par le Royaume du Maroc et dont les USA, grande puissance mondiale, en ont acté solennellement le bien-fondé et la crédibilité. Ce qu’on voit d’ailleurs aujourd’hui, à travers les initiatives prises par beaucoup de pays d’ouvrir leurs représentations diplomatiques que ce soit à Laâyoune ou à Dakhla, sont des décisions d’une symbolique profonde pour les régions Sud du Royaume mais aussi pour l’avenir de la coopération avec les pays d’Afrique au regard de ce que le passage de Guerguerate représente comme interface majeure pour les relations Nord-Sud et Sud-Sud.

Cette dynamique constitue à coup sûr une opportunité de taille pour l’économie de la région de par l’attrait des investissements et des capitaux qu’elle va générer et de ce qu’elle va permettre comme lancement de projets, création d’emplois et développement d’un environnement de travail propice. Cela ne peut que renforcer davantage la présence des professionnels de l’ingénierie topographique car il ne faut pas oublier que les IGT étaient les premiers à avoir investi le terrain depuis la récupération, en 1975, de nos provinces du Sud pour accompagner les grands projets d’infrastructures et de développement qui présentent aujourd’hui les fleurons de l’économie nationale.

- Fin décembre dernier, lors de la visite des membres de l’Ordre National des Ingénieurs-Géomètres-Topographes (ONIGT) à la zone d’El Guerguerate, un accord a été signé avec le Conseil régional d’Aousserd afin de contribuer à la réhabilitation des zones urbaines. Qu’apportera l’ONIGT à cette région, et aux provinces du Sud en général ?
- Effectivement, cette Convention de partenariat et de coopération s’inscrit dans le cadre global de développement des provinces du Sud. Ledit accord cible divers domaines en relation avec la gestion, l’organisation et le développement des territoires et s’assigne pour principal objectif la mise à la disposition du Conseil régional d’Aousserd de l’expertise de l’ONIGT pour la mise en œuvre des programmes d’assistance technique et d’accompagnement pour la réalisation des travaux topographiques et des études sur le foncier. Cette offre touche tous des domaines de compétences de l’ONIGT, s’agissant notamment de l’urbanisation, l’aménagement, la construction et le foncier, l’accompagnement des projets concernant la maîtrise de l’urbanisation dans les zones rurales de la Région.  

- Vous avez décidé de mettre en place, depuis le 15 juillet 2019, la plateforme dénommée le « QR Contrat ». Qu’en est-il jusqu’à présent ?
- Au vu des contraintes du contexte marqué par la pandémie du Covid-19, le choix de la dématérialisation et de la digitalisation est devenu de nos jours irréversible, de sorte que personne ne peut se soustraire à cette logique. De ce fait, la mise en place et l’utilisation de la plateforme dématérialisée de gestion des contrats est l’unique moyen d’assurer résilience et pérennité de la profession et de la prémunir contre les aléas de fraude, de falsification et de concurrence déloyale.

Le « QR Contrat » procure à l’IGT du secteur privé la possibilité d’éditer, valider et générer le Code QR du contrat. Le code généré crypté contient des informations attributaires et spatiales sur la prestation. Ainsi, le QR Code présente un intérêt particulier et une opportunité à saisir, pour lutter contre la fraude, dans le cadre de la spoliation foncière en particulier, préserver les droits et les intérêts des citoyens, de l’État et des opérateurs privés, et, in fine, permettre l’évolution des bonnes pratiques des IGT.

Recueillis par Safaa KSAANI 

Digitalisation

Le code QR, une arme de pointe contre les fraudes
Les ingénieurs-géomètres-topographes disposent d’une nouvelle solution numérique, baptisée « QR Contrat » pour s’assurer plus de transparence, plus de sécurité et une meilleure traçabilité dans leurs interventions. Un moyen incontournable pour lutter contre l’exercice illégal de la profession et éviter les fraudes dont les conséquences peuvent être problématiques pour l’administration comme pour les clients.

Pour lutter contre ces fraudes, l’ONIGT ne cesse, depuis le lancement et l’adoption du projet du contrat avec « Code QR » en 2019, de sensibiliser et d’appeler les personnes qui recourent aux prestations fournies par les IGT à s’assurer de la qualité du prestataire auprès des Instances Ordinales dont l’IGT relève.

« Notre mission consiste à barrer la route aux intrus qui pratiquent tous genres de fraudes, signatures de complaisance, falsification de documents produits par les IGT, et ce, dans l’irrespect total des règles éthiques et déontologiques régissant la profession », nous explique Khalid Yousfi, Président de l’ONIGT. Par conséquent, « tout un chacun doit faire preuve d’une fermeté totale dans l’application des règlements régissant la profession, et ce, à la faveur de la résilience de l’économie, de la transparence et de la promotion du climat des affaires », tient-il à souligner.

Par ailleurs, l’utilisation du QR Code, qui a contribué à assurer entre autres l’authenticité de l’information et les meilleures conditions de transparence, ne cesse d’augmenter à travers le monde et dans tous les secteurs. 
 
S. K

Repères

El Guerguerate : L’ONIGT salue la victoire de la diplomatie royale
L’ONIGT a exprimé sa “grande fierté” de la victoire historique de la diplomatie royale dans la bataille pour le parachèvement de l’intégrité territoriale. Dans un communiqué rendu public à l’issue d’une visite au postefrontière d’El Guerguerate, le 18 décembre dernier, l’ONIGT a mis en exergue les acquis renforçant la souveraineté marocaine sur les provinces du Sud, dont la dernière en date a été la reconnaissance par les États-Unis de la marocanité du Sahara et leur décision d’ouvrir un consulat à Dakhla. A cette occasion, le Président de l’ONIGT tient à souligner « le rôle de la diplomatie clairvoyante préconisée par notre pays, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en matière d’approche de la question de l’intégrité territoriale ».
Développement des régions du Sud : L’ONIGT et le Conseil provincial d’Aousserd s’allient 
Une convention de partenariat et de coopération a été signée, le 19 décembre dernier à Dakhla, entre l’Ordre National des Ingénieurs- Géomètres-Topographes (ONIGT) et le Conseil provincial d’Aousserd, visant à soutenir les projets de planification et d’aménagement du territoire dans la province, dans la perspective d’améliorer le cadre de vie des citoyens, créer de la richesse et attirer des investissements. « C’est un cadre de travail commun qui vient d’être mis en place visant la réalisation de programmes d’assistance technique au profit de la région d’Aousserd, dans un cadre partenarial novateur », nous affirme Khalid Yousfi.

  


Dans la même rubrique :
< >